Foot 29
Là où commence le football

Denis Stinat :  » J’ai retrouvé mes repères »

Touché à la cuisse lors du déplacement à Bastia le 18 janvier dernier, Denis Stinat a ensuite galéré pendant plus de deux mois avant de retrouver les terrains. Rassuré par sa bonne prestation face à Châteauroux, le latéral envisage avec sérénité l’avenir à Brest.

Denis, comment vous sentez-vous physiquement quelques rencontres après votre retour?
« Il fallait enchaîner les matchs. Les deux premiers, c’est vrai que physiquement c’était correct mais au niveau des sensations, ce n’était pas ça. Maintenant, ça va, j’ai retrouvé mes repères et le match de Châteauroux m’a rassuré aussi. Les résultats sont là en plus, donc ça va bien. »

Cédric Fabien s’est révélé à votre poste. Ce n’est pas dur à vivre quand on est convalescent?
« Au contraire. Ce qui est valorisant dans une équipe c’est de savoir que personne n’est titulaire indiscutable. Il y a eu Cédric c’est vrai, mais Brahim a aussi fait de bons matchs à ce poste. Tout le monde peut amener sa pierre à l’édifice. A Châteauroux, le coach nous a mis Cédric et moi, sur le côté gauche et ça a bien fonctionné. »

La saison prochaine, vous évoluerez avec Grégory Lorenzi qui vient de signer en provenance de Bastia. Vous le connaissez bien?
« Oui, je l’ai connu à Nantes. On a fait tout le centre de formation ensemble, des moins de 15 ans au CFA. Malheureusement, Nantes ne l’a pas gardé malgré ses qualités qu’il a démontré ailleurs. C’est un très bon ami et je suis franchement heureux de savoir qu’il a signé ici. »

Même lorsqu’il était à Mouscron, vous avez gardé le contact?
« On a toujours eu des contacts. Chaque semaine on s’appele. C’est quelqu’un qui compte beaucoup et avec qui j’ai crée une forte amitié. De notre génération au centre de formation nous ne sommes que quatre à en être sorti avec N’Zigou, Toulalan, Gregory et moi. Enfin, Toulalan est quand même largement au-dessus (rires)

Interview réalisée avant Brest – Boulogne

Vous pourriez aussi aimer