Foot 29
Là où commence le football

La grande réconciliation

 

BREST – METZ : 2-1  –  Enfin ! Brest gagne à domicile et avec la manière !  Face à des Messins ambitieux mais timorés Brest a rapidement pris les devants grâce à Sitruk. Grâce à ce succès et à quelques jours de l’arrivée de Baticle, les Bretons sortent des eaux troubles.

Brest voulait attaquer pied au plancher sa rencontre, mais les Messins en avaient décidé de faire de même. Pour preuve, cette tête d’Agouazi sur un corner de Cardy qui passe au-dessus des buts d’Elana (2e). La réplique bretonne ne tarde pas. Sitruk, bien lancé par Ferradj, dynamite le côté gauche et d’une frappe puissante à ras de terre trompe Sissoko (7e, 1-0).

Après cette ouverture du score rapide, les Brestois jouent un peu avec le feu. La plus grosse frayeur est à mettre à l’actif d’Elana : le portier brestois, voulant servir Bourgis se trompe de cible et offre un cadeau à Rocchi, qui surpris, ne peut tirer profit de cette offrande, Elana s’étant précipité dans ses pieds (12e). Auparavant, Gueye, qui avait pris de vitesse Brou Apanga n’a pu cadrer sa frappe (10e).

Sitruk au four et au moulin

A la différence de sa dernière sortie à domicile face à Montpellier, Brest ne se laisse pas dominer. C’est tout d’abord Sitruk qui centre en retrait pour Guégan mais la frappe puissante de ce dernier passe au-dessus (28e). Puis, c’est un véritable billard qui voit Socrier renvoyer du talon une frappe de Bigné (28e) Sitruk se met ensuite à nouveau en évidence par une frappe trop enlevée (37e) alors que juste avant, il avait buté sur Sissoko (34e). Les Lorrains laissent toujours planer le danger comme sur cette tête, un rien trop croisée de Cissé (38e).
Les hommes de Corentin Martins entament très bien leur seconde période. El Jadeyaoui se sent pousser des ailes sur son flanc droit et exécute un grand pont sur Cheikh Gueye mais Sissoko anticipe bien (51e). Peu de temps après, un faux appel de Bourgis profite à Sitruk qui délivre un centre parfait pour Socrier, lequel réalise une superbe talonnade que le portier messin ne peut qu’accompagner dans son but (53e, 2-0). L’ancien messin passe même tout près du doublé suite à un centre parfait de Bigné mais sa frappe manque de puissance (59e).

Rocchi réanime la peur

Les hommes d’Yvon Pouliquen peinent à se hisser jusqu’aux cages d’Elana. Toutefois il faut un sauvetage de Lorenzi sur un centre de Mendy pour écarter le danger. Agouazi, bien placé derrière tente de placer sa tête mais le cadre se dérobe (55e). Elana doit aussi s’imposer sur un coup franc vicieux de Cardy (59e).
En fin de rencontre, alors que les Messins semblaient résignés Rocchi décoche une frappe flottante aux 25M qui trompe un Elana trop avancé (86e, 2-1).  Ferradj, parfaitement servi par El Jadeyaoui au second poteau sur un contre aurait pu tuer le suspense mais le milieu brestois s’empale sur le poteau (89e). Le mauvais scénario des dernières rencontres défile alors dans les têtes brestoises, mais Brest tient et ne lâche pas son premier succès de la saison à Francis Le Blé.


 

5491 spectateurs
Abdelaloui Chaoui
Sitruk (7e)  Socrier (53e) pour Brest

Rocchi (86e) pour Metz

Cardy (73e) Agouazi (76e) pour Metz

Elana – Bourgis, Lorenzi, Brou Apanga, Fabien – El Jadeyaoui, Guégan (cap), Ferradj, Bigné (Bouard 72e), Sitruk (Stinat 83e) – Socrier (Poyet 65e)
Sissoko – Ch.Gueye, Brégerie, Chrysostome, Rippert (Delgado 60e) – Rocchi, François (B.Gueye 58e), Cardy (cap), Agouazi (Renouard 76e) – Mendy, Cissé

 

 

Vous pourriez aussi aimer