Foot 29
Là où commence le football

Lachuer qualifie Brest

BREST – CROIX-SAVOIE : 2-2 (5-4 tab) – Julien Lachuer a stoppé un penalty et a repoussé de manière miraculeuse une opportunité sérieuse de Perrin durant les prolongations. Dans un froid glacial, Brest a obtenu son billet pour les 16èmes de finale de la Coupe de France, c’est tout ce qu’il faut retenir de cette rencontre.

 

Sur un terrain partiellement gelé, les Brestois ont des difficultés à mettre le moteur en route. C’est tout d’abord Lorenzi qui est pris de cours sur un long ballon, heureusement Apanga a suivi et va au contact sur Bertin D’Avesne (3e). Croix-Savoie maintient la pression sur une frappe de Lafon juste à côté (7e). Brest est à la peine et réagit timidement sur une frappe trop enlevée de Kantari (8e). Les hommes de Gérald Baticle sortent enfin de leur coquille et suite à un joli une-deux entre Socrier et Sitruk, Fabien manque la balle d’un rien (9e).
Les Savoyards demeurent extrêmement dangereux notamment par Bouby qui multiplient les coup francs lointains. Lachuer doit d’abord boxer le ballon (40e) puis le détourner (44ee). Heureusement, quelques minutes auparavant, Brest a trouvé la faille sur un centre de Kantari repris victorieusement par Sitruk d’une frappe croisée (26e, 1-0).
Après la pause, Sitruk, toujours lui, perfore le flanc droit et adresse un centre pour Ferradj qui reprend d’une tête trop axiale (49e).  Dans la foulée, Sitruk est tout près de trouver la faille mais Meirsman dégage sur sa ligne sa tentative de lob (51e). Les Finistériens parviennent à doubler la mise sur un coup-franc enroulé de Ferradj (59e, 2-0). Peu de temps après, la passivité latente de la défense bretonne trouve sanction. Sur un coup franc de Bouby, Di Tommaso a tout le temps d’ajuster Lachuer (64e, 2-1).
Brest joue à se faire peur et finalement, Bugnet décroche les prolongations pour ses couleurs face à une défense finistérienne totalement amorphe (90+1, 2-2). Les Brestois se sont mis tout seul dans la difficulté et ce sont les Savoyards qui se montrent les plus en jambes. Lachuer doit repousser une tentative de Perrin (100e). Le portier brestois se fait même faiseur de miracle lorsqu’il doit, par deux fois, repousser des frappes de Perrin. Bertin D’Avesne, placé en embuscade reprend le ballon qui traîne mais c’est le poteau qui sauve Brest (102e). Les prolongations ne sont qu’un calvaire pour les spectateurs devant le spectacle affligeant. Ferradj fait à peine frémir le thermomètre sur une frappe un rien trop enlevée (110e). Et c’est tout, pour ce véritable supplice. La séance des tirs aux buts et inéluctable, et une fois de plus, comme face à Lannion, il y a deux tours, Lachuer est déterminant pour repousser le seul penalty manqué de part et d’autre. Brest se qualifie sans gloire, mais l’essentiel est là.


 
1742 spectateurs
Philippe Chat
Sitruk (56e) Ferradj (59e)pour Brest
Di Tommaso (64e) Bugnet (90+1) pour Croix-Savoie
 
Penalty réussis :
Ferradj, Masson, El Jadeyaoui, Kantari et Le Gall pour Brest
Bouby, Potier, Berigaud et Di Tommaso pour Croix-Savoie
Penaly manqué
Perrin pour Croix-Savoie

Hernandez (68e) Bouby (85e) pour Croix-Savoie

Lachuer – Bourgis, Lorenzi, Brou Apanga, Kantari – Fabien (El Jadeyaoui 109e), Guégan, Ferradj, Masson, Sitruk (Le Gall 105e) – Socrier (Poyet 75e).

Durand – Meirsman, Hernandez, Bikoyoï, Sanchirico (Perrin 81e) – Lafon (Di Tommaso 62e), M’Boup (Potier 54e), Bouby,  Berigaud, Bugnet – Bertin D’Avesne.


 

 

Vous pourriez aussi aimer