Foot 29
Là où commence le football

Une dernière calamiteuse

BREST –  NIMES :  1-2 – Brest en a terminé avec son championnat d’une façon peu glorieuse. Dans une rencontre marquée par un faux rythme, les Brestois ont laissé les Nîmois se servir à Le Blé. Du réchauffé à domicile durant cette très longue saison.

Nîmes joue sa peau sur ce déplacement à Brest. Cependant, ce qui est vrai sur le papier ne l’est pas vraiment sur le terrain tant les Gardois ne donnent pas l’impression de jouer leur survie. Lors de la première période, ce sont même les Brestois qui se montrent le plus dangereux. Sur un centre de De Carvalho, Puydebois juge mal la trajectoire et repousse le ballon sur Yoann Bigné, le milieu brestois tente sa chance immédiatement et il faut un sauvetage de Liron pour préserver les cages des Crocodiles (20e). Le défenseur nîmois, ensuite, ne peut contenir Leroy qui déborde et centre pour De Carvalho.

Le Sénégalais manque de timing et reprend trop mollement le ballon pour inquiéter le portier visiteur (36e). Dans ce premier acte peu animé, il faut quand même la vigilance, de Puydebois pour écarter un coup franc vicieux de Masson (45e).

Sur le plan offensif, le Nîmes-Olympique ronronne et n’arrive pas à inquiéter Elana, qui frissonne toutefois sur une approximation de Fabien qui aurait pu profiter à Malm sans l’attention de Kantari à l’entrée de la surface (44e).

En seconde période, après une première tentative de Leroy captée par Puydebois (47e). les Brestois sont un peu laxistes. Illustration parfaite avec l’ouverture du score gardoise. L’alignement de la défense brestoise est mauvais, Malm en joue et profite de la sortie plus qu’hésitante d’Elana pour marquer (59e). Dans la foulée, un centre de Leroy est n’est pas dégagé par les Crocodiles, De Carvalho devance tout le monde et fusille le dernier rempart nîmois (60e). Cependant, le buteur togolais a de la ressource. A la réception d’un centre de Bayod au second poteau, l’ancien brestois place une tête qu’Elana laisse filer (62e). Suffisant pour faire plier une bien pâle formation bretonne et sauver la place des Gardois en L2. Brest en termine avec une saison piteuse à domicile, une prestation qui a provoqué le courroux de Michel Guyot à l’issue de ce match (écouter les réactions audio).


7592 spectateurs

Thierry Auriac

De Carvalho (60e) pour Brest

Malm (59e et 62e) pour Nîmes

Elana – Bourgis, Brou Apanga, Kantari, Fabien – Bigné (Kodjia 85e), Bouard (cap) – De Carvalho, Masson (Le Gall 70e), Leroy – Poyet (Traoré 78e)

Puydebois – Liron, Zarabi, Roumégous, Sidibé – Bayod, Keita, Maisonneuve, Ichalalène (Ech Chergui 46e)  – Ayité, Malm (Horjak 83e)


Vous pourriez aussi aimer