Foot 29
Là où commence le football

Brest – Vannes : 3-4 – VOC is not sexy

Ce n’est pas facile d’essayer de jouer au football quand on cherche surtout à éviter les coups. Durant une grosse vingtaine de minutes, Roux (ici derrière l’arbitre) et Grougi ont subi un traitement de choc de la part des Vannetais qui ont réussi à repartir avec une victoire inespérée de Francis Le Blé.

19h55, Elana, Leugueun et Amaury Delerue, l’arbitre dans la rencontre s’échangent des gestes amicaux. Le match n’a pas encore commencé mais la température va rapidement monter.

Cinq minutes, le thermomètre chauffe déjà. Grougi a subi un traitement de faveur de la part de Kamissoko. Il reste à terre et aura besoin des soins pour pouvoir reprendre un match dont il va perdre le fil pendant le reste de la première période.

Kamissoko reçoit alors une simple remontrance de l’arbitre. Une sanction immédiate aurait pu éviter une période bien désagrable pour les mollets brestois. Mais l’arbitre de la rencontre ne contrôlait pas grand-chose ce soir.

Parti sur le côté gauche, Camara voit Elana sortir à sa rencontre. Le Vannetais pousse alors le ballon avec malice et va s’empaler sur le portier finistérien. L’arbitre se trouve alors contraint de désigner le point de penalty. Une sentence transformée par Mézague (7e).

Oscar Ewolo a beau tenté de réveiller l’arbitre suite à une nouvelle faute sur Nolan Roux, rien n’y fait. Brest est perdu ce soir.

Une approximation de la défense vannetaise est bien exploitée par Lesoimier. Leugueun, trop court, ne peut contrer l’ancien troyen qui expédie une frappe hors de portée de Benvegnu (16e).

Après avoir concédé un nouveau but sur une frappe lointaine de Kamissoko (38e), Brest reprend du retard dans ce match, jusqu’à ce que Nolan Roux délenche la foudre. Le meilleur buteur brestois décoche une frappe puissante aux 20M sur laquelle Benvegnu ne peut rien. Une frappe monumentale (58e).

Reset, tout juste entré en jeu, à la lutte avec Bourgis, parvient à enrouler une frappe au second poteau qui trompe Elana (71e). Deux minutes après, sur un corner de Grougi, Brou Apanga s’élève et remet les deux équipes à égalité (73e). Le match est totalement fou.

 

Malgré trois retours au score, Brest cède un quatrième et ultime but. Brou Apanga tente de dégager un ballon, Jarsalé, qui passait par là, se retrouve servi et effectue un geste imparable pour Elana (87e). Cette fois, Brest ne s’en relèvera pas.

Michel Jestin, peu confiant en début de rencontre, peut fêter la victoire avec le staff vannetais. Le VOC n’a pas montré de très grandes choses mais remporte les trois points de la victoire. La belle série brestoise de huit matchs sans défaite est à ranger au rayon des souvenirs.

A l’image de ce match, Nolan Roux, protège tibias à la main, prend congé d’une équipe vannetaise qui aura tout tenté pour le contraindre au mutisme, mais Roux a tout de même marqué. Cependant, en encaissant quatre buts, même avec un buteur, cela devient trop compliqué d’espérer autre chose qu’une défaite.



BREST – VANNES : 3-4
8577 spectateurs
Amaury Delerue
: Lesoimier (16e) N.Roux (58e)
Brou Apanga (73e)
: Mézague (7e, sp) Kamissoko (38e) Reset (71e) Jarsalé (87e)
: N.Roux (66e) Kantari (86e)

: Hervé (8e) Leugueun (45e)

Vous pourriez aussi aimer