Plab’ se paie les Aiglons niçois !

Plabennec écrit la plus belle page de son histoire en Coupe de France face au pensionnaire de L1 de l’OGC Nice (2-1). Qualifiés pour les 16èmes de finale, les hommes de Franck Kerdilès étaient pourtant mal lancés dans ce match avec une ouverture du score rapide de Loïc Rémy.

Méritants au départ de la rencontre, les Bretons touchent du bois sur un ballon arraché par JM Abiven d’un tacle rageur, Ospina devancé, voit avec soulagement son montant renvoyer le cuir (7e). Malheureusement, profitant d’un alignement approximatif de la charnière défensive de la défense plabennecoise, Loïc Rémy s’échappe plein axe pour venir fixer Loïc Mottier et montrer la voie à ses partenaires (13e).

Les hommes de Franck Kerdilès ont la capacité de répliquer immédiatement. Christophe Kerbrat (ici entre Digard et Cid) ne ménage pas sa peine et son travail profite aux joueurs offensifs. Sur un coup franc de David, Jean-Michel Abiven se trouve excentré côté droit et déclenche une talonnade,elle arrive à destination de Boulain, qui, seul au point de penalty, s’applique presque trop pour tromper Ospina qui repousse (18e).

Cependant, les Azuréens demeurent dangereux. Arrivé de Middlesbrough jeudi dernier, Didier Digard frappe dans le petit filet de Mottier suite à un très bon service de Mounier (36e). C’est la deuxième percussion de l’ancien lyonnais qui, auparavant, avait mis Fofana en difficulté sur un centre tendu (21e).

Le Gym semble alors maître des débats. Julien Sablé, le capitaine niçois veille sur son ami, Laurent David mais le métronome finistérien a de la ressource et ne va pas tarder à le prouver.

Le portier colombien de l’OGC Nice qui ne devait pas jouer cette rencontre n’a pas démérité mais en l’espace de trois minutes, les Plabennecois vont complètement modifier les données de la rencontre.

Idéalement lancé par Laurent David, Vincent Richetin dévore le flanc droit et centre au cordeau pour son capitaine Jean-Michel Abvien (ici face à Cid), qui, d’un plat du pied, permet à Plabennec de revenir au score (45e).

Plabennec ne tarde pas à doubler la mise. A la lutte avec Cid, JM Abiven provoque la faute de l’ancien bordelais qui trompe son propre goal de la cuisse (45+2). Ce but provoque la liesse des Plabennecois : Kernevez se précipite dans les bras d’Amisador et Corre sous les yeux de Créhin et Sakho. Plabennec est en train de réaliser quelque chose d’énorme.

Richetin, passeur décisif sur le premier but, ne relâche pas ses efforts et se montre intraitable sur le côté droit. Associé à Steven Abiven, il a complètement mis sous l’éteignoir Anthony Mounier que l’on a connu plus explosif.

Le public nombreux (environ 3000 spectateurs) ne boude pas son plaisir, Plabennec crée la sensation de ces 32èmes de finale, et, est pour le moment, la seule équipe hiérarchiquement inférieure à avoir sorti un club de l’élite.

 

En seconde période, Karim Semmam et les Plabennecois contiennent parfaitement les Niçois de Loïc Rémy qui n’arrivent plus à venir inquiéter Loïc Mottier. Les Azuréens ne reviendront pas, les Plabennecois peuvent exulter. Plabennec élimine Nice et se retrouve en 16èmes de finale de la Coupe de France, on savait l’exploit possible mais les hommes de Franck Kerdilès ont parfaitement construit un succès qui ne souffre aucune discussion.


Plabennec – OGC Nice 2 à 1 (2-1)

3.000 spectateurs environ

Arbitre : Sébastien Moreira

Buts : Abiven (45e), Cid (45+1csc) pour Plabennec
Rémy (13e) pour Nice

Plabennec : Mottier – S. Abiven, Fofana, Kernevez, Semmam – Kerbrat, Coat, Richetin (Amisador 78e), David, Boulain (Créhin 49e) – JM.Abiven (c) (Sakho 84e)

Nice : Ospina – Berthomier, Paisley, Cid, Cantareil – Sablé (c), Coulibaly, Digard (Nyuiadzi, 73è) – Quansah (Gagnon, 60è), Rémy, Mounier

Vous pourriez aussi aimer