Foot 29
Là où commence le football

Brest goûte à la cruauté de la L1

Dominer n’est pas gagner, surtout lorsque l’on ne parvient pas à solliciter le portier adverse. Nettement dominateurs dans le jeu en première période, Brest n’a pas réussi à concrétiser cet ascendant, notamment, à cause d’un manque de soutien offensif pour Nolan Roux. Toulouse s’impose 2-0, il faut apprendre, vite.

La recrue Micola blessée, Bigné aussi blessé et Grougi suspendu, l’équation était simple pour Alex Dupont pour concocter son onze de départ surtout que Richard Soumah manque encore de compétition pour prétendre à jouer plus qu’une mi-temps. Et pourtant, les Finistériens sont très séduisants en ce début de match. Durant toute la première période, ils offrent un jeu cohérent. Malheureusement, Daf regarde un peu trop Gignac qui parvient à amener le danger dans la surface. Le ballon est contré par le mollet de Brou Apanga et c’est Braaten qui parvient à crocheter Darlas, avec réussite, et, ensuite, fusille Elana (35e). Brest ne s’en relèvera jamais et c’est au contraire Toulouse, sur un coup franc mal tiré par Licka qui contre et obtient un penalty indiscutable provoqué par un tacle de Darlas qui n’a eu d’autre choix que de déséquilibrer Bratten. Elana part du bon côté mais Machado tire parfaitement son penalty (85e). Toulouse, sans briller, s’impose contre des Brestois qui manquaient d’arguments offensifs.

Vous pourriez aussi aimer