Foot 29
Là où commence le football

Brest manque la victoire d’un rien

Le scenario est encore une fois cruel mais cette-fois, Brest a proposé un spectacle plus consistant et surtout plus incisif que face à Toulouse. Un corner direct de Pedretti sauve les Auxerrois qui repartent avec un point inespéré de la pointe Bretagne car les Brestois menaient depuis le milieu de la première période grâce à Nolan Roux qui a déjà trouvé ses marques en L1.

Pour la première de la saison à Le Blé, une nouveauté : la tribune Pen Huel n’est plus, désormais, c’est la tribune Crédit Mutuel Arkéa qui fait face à la grande Foucauld.

Les supporters brestois, ici les Celtic Ultras, attendaient ce match depuis longtemps. Ils n’ont pas manqué leur rendez-vous et l’on fait entendre à tous.

Brest entame bien son match à l’image d’un Benoît Lesoimier qui aura été très remuant.

Daf surveille Jelen mais le Polonais, en ce début d’exercice, n’a pas retrouvé toute sa verve de la saison écoulée.

Elana doit jouer les équilibristes pour aller chercher un centre au-dessus du crâne de Le Tallec.

Parfaitement maîtrisé par Brou Apanga et Daf, Birsa a été complètement transparent face à Brest.

A la 26ème minute, Berthod est sanctionné pour sur un tacle pourtant correct sur Daf. Grougi exécute un coup franc idéal au second poteau pour Roux qui n’a aucune peine à tromper un Sorin abandonné par sa défense.

Fou de joie, Nolan Roux n’aura pas laissé longtemps planer le doute quant à ses aptitudes à briller en L1. Il est poursuivi par Kantari, Darlas, Poyet et Licka qui veulent fêter le premier buteur de la saison brestoise.

Ewolo aura ratissé un grand nombre de ballons une nouvelle fois, ici, il est à la lutte avec Le Tallec.

Brou Apanga est à créditer d’un superbe match. Toujours en avance sur l’attaquant, il a régné sur le domaine aérien.

Après une première période plus compliquée avec notamment ce duel perdu d’entrée de match avec Sorin, Romain Poyet a effectué une belle seconde période en y mettant toute l’abnégation qu’on lui connaît.

Le retour de Bruno Grougi permet au Stade Brestois de retrouver un punch dans ses remontées de balle, chose qui lui avait fait défaut à Toulouse. Quel danger toujours sur les coups de pied arrêtés !

Ce match a été partiellement gâché par l’arbitrage. Pascal Viléo, à de trop nombreuses reprises, a stoppé le jeu pour donner une multitude de coup francs loin d’être tous justifiés. On a ainsi souvent vu Pedretti tenter de trouver ses partenaires sur de nombreux coup francs.

Mario Licka a montré pourquoi Brest a été le chercher. A l’aise techniquement, le Tchèque s’intègre parfaitement au schéma brestois et oriente efficacement le jeu au milieu du quatuor offensif Poyet – Grougi – Lesoimier – Roux.

En seconde période, Auxerre obtient de nombreux coup francs et corners. Sur un corner, justement, N’Dinga est surveillé de près par Kantari et Licka.

Cependant, à l’image de Mignot, Nolan Roux, en compagnie de Ngoyi, fait toujours aussi peur aux défenses adverses.

Encore un corner pour Auxerre, mais celui-ci sera fatal. Pedretti enroulant parfaitement son ballon au second poteau, hors de portée d’Elana et Licka.

Oliech félicite son capitaine après son but sous les yeux de Contout.

Le match se termine difficilement pour Roux. Victime d’un tacle rude de Mignot, l’attaquant brestois est mal retombé et s’est fait une entorse qui devrait nécessiter la pose d’une atèle durant deux ou trois jours. Son ancien coéquipier de Lens, Coulibaly, le réconforte.

On se quitte bons amis entre Mignot et Ewolo. Auxerre est surement satisfait de ramener un point mais Brest a nettement le sentiment d’avoir laissé filer deux points.

 


BREST – AUXERRE : 1-1

13000 spectateurs
Pascal Viléo
N.Roux (26e) pour Brest
Pedretti (83e) pour Auxerre
Licka (79e)
Kantari (82e) pour Brest
Berthod (26e) Contout (82e) Mignot (88e)pour Auxerre
Elana – Daf, Brou Apanga, Kantari, Darlas (Ferradj 69e) – Ewolo (cap), Licka – Poyet, Grougi (Ngoyi 77e), Lesoimier – Roux (Soumah 90e)
Sorin – Hengbart, A.Coulibaly, Grichting, Berthod (Mignot 46e) – Contout, Pedretti (cap), N’Dinga, Birsa (Oliech 46e) – A.Le Tallec, (Langil 68e) Jelen


Vous pourriez aussi aimer