Foot 29
Là où commence le football

Cannes ralenti par Plabennec (0-0)

Sous un véritable déluge Plabennecois et Cannois se sont neutralisés (0-0). Un résultat, qui, finalement, satisfait les deux camps. Plabennec reste installé solidement au milieu du classement, alors que Cannes maintient son invincibilité.

Et oui, le regard étonné de Jean-Michel Abiven en dit beaucoup sur l’état de la pelouse au moment de pénétrer sur le terrain.

Voavy s’est montré remuant sur son côté droit mais Mombris s’est montré intransigeant sur le plan défensif.

Très compliqué de jouer sous un tel déluge. Arguilhé, à terre, essaie de récupérer le ballon dans les pieds de Lopez-Peralta.

Koller a été globalement bien marqué, mais ici, il desserre tout de même l’étreinte pour venir inquiéter Mottier.

Kerbrat surveille Lopez-Peralta, qui, malgré les conditions de jeu, a tenté d’apporté son adresse.

Steven Abiven et Jérémy Pinvidic surveillent de près Jan Koller, cette fois encore, il ne passera pas.

Quand le géant tchèque arrive à prendre la défense à défaut c’est Mottier qui prend le relais. Il sort bien dans les pieds de l’attaquant cannois au début de la seconde période.

Laurent David et Rambier pataugent dans la grande flaque d’eau à l’opposé de la tribune. Cette partie du terrain était franchement injouable.

Jan Koller s’en va, derrière, Richetin, Coat et Mottier se félicitent. Tout le monde sort satisfait de ce match disputé dans des conditions dantesques en première mi-temps.


950 spectateurs
Alexandre Perreau-Niel

Mottier – Richetin, S.Abiven, Pinvidic, Mombris – Kerbrat, Coat – Arguilhé (Boulain 63e), David (Sakho 89e), Le Hénaff (Amisador 81e) – JM Abiven (cap).
Gavanon – Rambier, Di Bartoloméo (cap), Avinel, Cérielo – N’Diaye, Gregori – Voavy, Lopez-Peralta (Masson 83e), Raddas (Touati 72e) – Koller.

Vous pourriez aussi aimer