Foot 29
Là où commence le football

Le Blé, lanterne rouge de la L1

Le Stade Brestois vient de monter en L1, si, le club brestois offre un spectacle de qualité, les infrastructures sont très loin derrière. Les nouvelles ne sont pas rassurantes pour les améliorer puisque le « grand stade » n’est pas annoncé avant 2020. Tour d’horizon des stades de L1.

 

Arles-Avignon

Parc des Sports d’Avignon :17 518 places

Oui cela fait un peu mal mais Arles-Avignon, la risée de la L1 dispose d’une plus grande enceinte que Brest.

 

Auxerre

Stade de l’Abbé Deschamps : 21 379 places

Un projet de nouveau stade est évoqué encore assez trouble, on parle plus d’une rénovation du stade. Malgré tout une esquisse existe :

 

Bordeaux

Stade Chaban-Delmas : 34 694 places

Le Parc Lescure est vieux, accusant même des fissures lors de la rencontre face à Brest. Cependant, l’obtention de l’euro 2016 en plus de la participation de M6 devrait donner un très bel écrin aux Girondins. Bordeaux aura son nouveau stade de 42 566 places d’ici cinq ans.

 

Caen

Stade Michel d’Ornano : 22 864 places

Inauguré en 1993 le stade Michel d’Ornano est relativement petit. Plusieurs personnalités ont tenté de faire de Caen l’une des villes candidates à l’Euro 2016, malheureusement cela ce n’est pas fait. Un constat qui devrait faire réfléchir les politiques brestois qui tablent sur un stade de 20-25 000 places. A Caen, avec 22 864 places, on évoque un nouveau stade si Malherbe se stabilise en L1…

 

Lens

Stade Félix-Bollaert : 41 233 places

Le stade Félix Bollaert, euro 2016 oblige, va être entièrement rénové. Exit les tribunes à l’anglaise, les angles seront comblés pour un projet d’un cout de 111 millions d’euros qui offrira un stade de 45 000 places.

 

Lille

Stadium Nord : 17 963 places

On s’est souvent moqué de Lille, le sdf de la Ligue des Champions. Il n’empêche, que, depuis deux ans, les travaux du grand stade lillois sont lancés. D’ici 2012, le LOSC disposera d’un superbe écrin ultra moderne de 51 000 places. Le projet construit et exploité par Eiffage s’élève à 324 millions d’euros. Ce sera, tout simplement, le plus beau stade jamais vu en France.

 

Lorient

Le Moustoir : 18 110 places

Lorient, ce n’est pas seulement un synthétique, c’est la nouvelle tribune sud (4500 places) inaugurée à la fin de la saison dernière. Le stade lorientais se rénove tranquillement, une nouvelle tribune honneur est espérée pour terminer le stade.

 

Lyon :

Stade Gerland : 41 044 places

Non, OL Land n’est pas qu’un rêve éveillé de Jean-Michel Aulas. L’Euro 2016 devrait être le levier nécessaire pour entamer les travaux à Décines. D’une capacité de 62 000 places, le futur stade de l’OL a été dessiné par le même cabinet d’architectes que l’Emirates Stadium à Londres.  Le projet est évalué à 480 millions d’euros.

 

Marseille

Stade Vélodrome : 60 013 places

Le Vélodrome va être entièrement rénové, c’est Bouygues qui sera chargé de l’opération. La capacité sera portée à 67 000 places. Les travaux débuteront en juin 2011 et se termineront en juin 2014 pour un coût de 273 millions.

 

Monaco

Stade Louis II : 18 521 places

Le Stade Louis II, inauguré en 1985, est l’enceinte de L1 qui reçoit le moins de spectateurs. Pas de rénovation à l’horizon.

 

Montpellier

Stade de La Mosson : 32 950 places

La rénovation du stade de La Mosson (50 millions d’euros) a été jugée trop conséquente par la communauté d’agglomération et la mairie de Montpellier. Le stade restera dans sa configuration France 98 avec quelques aménagements nécessaires effectués après la qualification en Europa League.

 

Nancy

Stade Marcel Picot : 20 087 places

 

Le Stade Marcel Picot a été rénové en 2003, depuis trois ans, les dirigeants de l’ASNL souhaitent agrandir leur enceinte. Ils ont profite de l’aubaine de l’Euro 2016 pour figurer parmi les sélectionnés. La capacité de Picot passera à 35 000 places et c’est le club de Nancy qui remboursera les 60 millions d’euros sur trente ans.

 

Nice

Stade du Ray : 18 696 places

Le Stade du Ray ne sera bientôt plus. Les travaux de terrassement de son successeur sont entamés depuis 2006 mais en octobre dernier, l’Olympic Nice Stadium a été officiellement annoncé. Il devrait être terminé en juin 2013 et offrira 35 000 places pour un coût de 185 millions d’euros.

 

PSG

Parc des Princes : 47 428 places

Le nouveau Parc des Princes ne devrait pas apporter une plus grande capacité mais l’enceinte sera complètement modernisée. Coût estimé : 70 à 90 millions d’euros.

 

Rennes

Stade de la Route de Lorient :31 127 places

Rennes a abandonné la possibilité de recevoir l’Euro 2016. Le Stade de la Route de Lorient restera donc sur sa rénovation de 2004.

 

Saint-Etienne

Stade Geoffroy-Guichard : 35 616 places

Le mythique Chaudron va encore recevoir un coup de jeune après celui de 1998. Retenu pour l’Euro 2016, le stade va se fermer et offrir 41 000 places pour un coût de 75 millions.

 

Sochaux

Stade Bonal : 20 005 places

Inauguré en 2000 le stade Bonal donne satisfaction. L’objet de toutes les attention désormais est la pelouse, en semi-synthétique, elle est chauffée et permet de jouer sous toutes les conditions météo.

 

Toulouse

Stadium : 35 575 places

Pour l’Euro 2016, le stadium toulousain devrait se voire doter de 5000 places supplémentaires pour atteindre 40 000 places. Le budget est de 56 millions d’euros.

 

Valenciennes

Nungesser : 16 547 places

Le chantier de Nungesser II, alors qu’il avait été interrompu aux deux tiers, a repris cet été et devrait être livré le 22 juillet 2011. Il fera 25 000 places pour un coût de 75 millions d’euros.

 

A titre de comparaison :

 

Brest :

Stade Francis Le Blé : 15 583 places

La nouvelle tribune Plein Ciel a pris l’espace vide derrière les buts cet été (2717 places) et la tribune Pen Huel a été remplacée par la tribune Crédit Mutuel Arkéa (6622 places). Cependant, tout comme à Avignon ce ne sont que des structures tubulaires. Aucun projet concret n’est prévu, on parle de 2020 pour le nouveau stade. Une nouvelle date lancée, qui succède à 2012, 2014 et 2016.

Brest a le plus petit stade de Ligue 1 et, en Ligue 2, seuls Ajaccio, Boulogne, Clermont, Dijon, Evian, Tours et Vannes ont une plus faible capacité d’accueil, ce qui fait que Francis Le Blé n’est que le 33ème stade de l’hexagone si on se limite au nombre de sièges.

Vous pourriez aussi aimer