Foot 29
Là où commence le football

Sans ambition, point de salut !

Les Brestois endurent une quatrième défaite consécutive, le retour de Nolan Roux n’aura pas modifié l’habitude depuis un mois : Brest sort encore une fois méritant de son match mais se fait punir alors qu’en ayant un peu plus d’ambition dans la dernière demi-heure, il y avait sans doute autre chose à ramener de Bonal. Il faudra redresser la barre et battre Rennes samedi.

Tout avait mal commencé dans le Doubs. Une faute difficilement compréhensible de Kantari obligeait Saïd Enjimi à désigner le point de penalty. Boudebouz, évidemment, ne se prive pas pour ouvrir la marque (6e). Comme le scénario d’un (très) mauvais film, les mauvaises nouvelles s’accumulent pour Brest. Après un duel aérien avec Maurice-Belay, Omar Daf se réceptionne mal et se retourne littéralement le coude (26e). Le Sénégalais qui se faisait une joie de retrouver Bonal doit être évacué vers l’hôpital de Montbelliard. Finalement la blessure est moins grave que ce que laissaient craindre les images mais le défenseur brestois devra tout de même rester éloigné des terrains trois semaines.

Après cela, les Brestois se procurent des occasions : Nolan Roux déborde côté droit et centre pour Poyet qui manque sa frappe : Lesoimier est en embuscade, il a tout son temps pour ajuster sa frappe mais n’enroule pas assez son tir (29e). Juste avant la pause, Brest se crée encore une grosse occasion mais la tête de Brou Apanga consécutive à un corner de Grougi ne trouve pas le cadre (43e). Après l’heure de jeu, Grougi obtient un penalty suite à une main de Sauget (60e). Le milieu brestois se fait justice lui-même en battant Richert avec la complicité du poteau (61e). Alors que Sochaux semble proche de la rupture, inexplicablement, Brest se laisse dominer en sortant notamment Licka ce qui contribue à isoler, Roux, légitimement fatigué. Sochaux en profite et Martin chauffe les gants d’Elana sur un coup franc bien exécuté (78e). Dans les arrêts de jeu, Brest se met seul dans la difficulté : Maurice-Belay centre fort devant le but, Coulibaly veut contrer en taclant mais dévie le ballon suffisamment pour lober Brou Apanga, qui, inévitablement, perd son duel contre Ideye qui fusille Elana d’une reprise acrobatique (90+1). Tellement cruel mais surtout rageant.

SOCHAUX – BREST : 2-1

Vous pourriez aussi aimer