Il a manqué cinq minutes aux Brestois

 

Le Stade Brestois n’a pas réussi à vaincre le PSG, pourtant le coup est passé tout près. A cinq minutes près précisément et un but contre son camp de Kantari, les Brestois tenaient une victoire quasi-synonyme de maintien.

Un match peut basculer sur un fait mineur. Cette rencontre entre le Stade Brestois et le PSG connaît un drôle de tournant à la 34ème minute de jeu lorsque Coupet, touché au dos, doit céder sa place à Edel. Avant ce coup dur pour les Parisiens, Brest avait plutôt bien démarré son match avec notamment un centre fort de Baysse que Coupet boxe avec à-propos (11e). Pourtant, après un retourné de Lesoimier dans le visage de Sakho, Paris obtient un coup franc indirect. Néné laisse derrière à Bodmer qui profite d’un manque de réactivité des Brestois puisque le seul Ewolo jaillit du mur pour essayer de contrer la tentative de l’ancien lyonnais qui fait mouche (20e). Paris pousse alors terriblement et il faut une superbe manchette d’Elana pour empêcher Clément de doubler la mise (24e). Ce n’est pas tout, puisque, dans la foulée, Tiéné effectue une frappe puissante au premier poteau que le gardien brestois repousse du pied (25e).

Edel, sur la pelouse depuis trois minutes se fait alors immédiatement remarquer : le gardien parisien fait une sortie inconsidérée dans les pieds de Touré, ce qui provoque, logiquement un penalty. Grougi, le spécialiste s’élance, mais Edel repousse la tentative sur… Touré qui finit le boulot (37e). Après, Elana doit intervenir des poings sur un centre de Giuly juste devant Hoarau (43e) mais c’est Brest qui termine très fort à l’image de Roux qui résiste à la pression de Sakho puis Tiéné et parvient à glisser le ballon àTouré. L’ancien lillois décoche un centre puissant que Grougi coupe parfaitement aux 6M (45+1).

En seconde période, les hommes d’Alex Dupont se contentent de gérer leur avance et ne sont pas vraiment mis en danger si ce n’est sur une frappe croisée de Giuly (72e) ou un coup-franc de Néné (70e). C’est pourtant Brest qui a l’occasion de tuer le match : Ayité mystifie Tiéné et Sakho mais se montre trop gourmand en essayant de dribbler Armand et surtout en oubliant Nolan Roux qui attendait l’offrande (84e). Paris jette alors ses dernières forces dans la bataille et, après un raid de Jallet : Bahebeck est isolé côté gauche et a toute la latitude pour servir Hoarau mais c’est Kantari qui reprend de la main le centre et trompe Elana (87e). Le coup est rude mais Brest ne se laisse pas abattre et part à l’attaque. Sur l’une d’entre elles, Ayité se joue de Sakho ce qui profite à Licka qui aligne Edel mais l’arbitre refuse le but au Tchèque pour une faute loin d’être évidente d’Ayité sur Sakho. (90+1) Longtemps, les Brestois ont compté 42 points dans cette soirée mais finalement, il faudra encore aller chercher une victoire pour un maintien qui aurait pu être acquis ce soir face à des Parisiens, certes dominateurs pendant vingt minutes en première mi-temps mais qui ont complètement disparus de la circulation ensuite. C’est un point de plus…

LES PHOTOS DE BREST – PSG

{yoogallery src=[/images/photos/saison_10_11/brest/championnat/brest_psg/] width=[285] height=[200] title=[Les photos de Brest-PSG] style=[lightbox] effect=[fade] spotlight=[0] prefix=[thumb100_] thumb_cache_dir=[thumbs100] thumb_cache_time=[1440] load_lightbox=[1] thumb=[rounded] rel=[lightbox[mygallery]] load_lightbox=[1] resize=[1] order=[asc] count=[0]}


BREST – PSG : 2-2 (2-1)

14550 spectateurs

Tony Chapron

Touré (37e) Grougi (45+1) pour Brest

Bodmer (20e) Kantari (87e, csc) pour le PSG

Ngoyi (69e) pour Brest

Tiéné (27e) pour le PSG

Elana – Baysse, Brou Apanga, Kantari, Ferradj – Ewolo (cap), Ngoyi – Touré (Poyet 60e), Grougi (Ayité 78e), Lesoimier – Roux (Licka 85e)
Coupet (Edel 34e) – Jallet, Armand, Sakho, Tiéné – Makélélé (cap), Clément (Bahebeck 63e) – Giuly, Bodmer (Erding 78e), Néné – Hoarau


Vous pourriez aussi aimer