Foot 29
Là où commence le football

Le maintien, en tremblant !

Brest arrache son maintien contre en perdant contre Toulouse (0-2). Monaco ayant cédé contre Lyon (0-2), Brest n’avait aucune obligation de résultat. Un énorme soulagement pour un groupe qui a connu le faste des premières places mais qui était clairement au bout du rouleau.

Quand le football passe au second plan en L1, ça ressemble à quoi ? Globalement à ce qu’on a vécu ce soir à Le Blé. Pas à son affaire de la première à la dernière minutes, les Brestois sont tombés contre des Toulousains pas des plus motivés pourtant. Cependant, les Brestois se sont débrouillés pour grandement leur faciliter la tâche. Tout d’abord, c’est le duo Tabanou-Pentecôte qui se paie Fodié Traoré, complètement partout sauf sur son côté, le défenseur stadiste prend l’air avec Tabanou qui sert adroitement Pentecôte qui ouvre la marque avec la complicité du poteau (6e). Brest ne réagit que très faiblement et, en deuxième mi-temps, sur une longue ouverture de Congré, Pentecôte, à la lutte avec Brou Apanga, bénéficie d’un contre favorable et trompe Elana d’une frappe sous la barre alors qu’il était en déséquilibre (63e).

Brest cède à domicile contre Toulouse, ça aurait pu être dramatique mais ce n’est finalement qu’anecdotique grâce aux défaites de Monaco et Nice. Cette-fois, Brest n’a passé aucune minute sous la barre de relégation mais jusqu’au dernier quart d’heure, l’atmosphère était irrespirable. Nolan Roux qui avouait avoir fait croire à ses coéquipiers que Brest descendait pour les piquer au vif, peut-être soulagé mais il sera le centre des conversations cet été. S’il a une envie réelle de rester, les dirigeants de Shalke 04 qui s’intéressent de plus en plus au joueur vont certainement monter en puissance dans les prochains jours mais pour le moment, rien n’est fait, d’un côté comme de l’autre.

En tout cas le chantier est grand pour cette intersaison. Des changements sont nécessaires tant l’équipe est apparue en fin de course, sur la jante. Il faudra aussi se poser les questions en terme de gestion de l’effectif car la présence de Fodié Traoré à un poste qu’il n’a jamais occupé de la saison, le décalage peu compréhensible de Grougi sur le côté d’un Benoît Lesoimier inexplicablement sur le banc, la présence de Bigné, courageux mais en difficulté alors que Licka a toujours fait la différence avec sa technique et son abattage, sont autant d’interrogations que d’incompréhensions. Il faudra suivre les mouvements mais dans ces moments de joie collective, on ne pourra s’empêcher d’avoir une pensée pour Yvan Bourgis, le plus fidèle des joueurs brestois méritait certainement une autre sortie avec au moins une place dans le groupe (voire même mieux vu la prestation de son « remplaçant »).  Son contrat terminé, il espère un geste de son club pour occuper des fonctions en dehors du terrain.

LES PHOTOS DE BREST – TOULOUSE

{yoogallery src=[/images/photos/saison_10_11/brest/championnat/brest_toulouse/] width=[285] height=[200] title=[Les photos de Brest-Toulouse] style=[lightbox] effect=[fade] spotlight=[0] prefix=[thumb100_] thumb_cache_dir=[thumbs100] thumb_cache_time=[1440] load_lightbox=[1] thumb=[rounded] rel=[lightbox[mygallery]] load_lightbox=[1] resize=[1] order=[asc] count=[0]}


14515 spectateurs

Stéphane Lannoy

Pentecôte (3e et 62e) pour Toulouse

Licka (72e) à Brest

Congré (28e) Pentecôte (49e) à Toulouse.

Elana F.Traoré,  Brou Apanga, Baysse, Ferradj – Touré, Bigné (Lesoimier 46e), Ngoyi (Licka 65e), Grougi (cap) –Ayité (Poyet 73e), Roux

Ahamada – Congré, Cetto (cap),  Fofana, M’Bengué – Capoue – Braaten, Sissoko, Devaux, Tabanou (Sirieix 65e) – Pentecôte

Vous pourriez aussi aimer