Foot 29
Là où commence le football

Le Stade Brestois et les BZH New-York se sont unis

Verdier a signé un doublé lors de ce match amical

Le Stade Brestois et les BZH New-York se sont unis

 

Depuis hier, le Stade Brestois et les Bretons de New-York, les BZH NEw-York, sont officiellement liés pour les deux prochaines saisons. Le Stade Brestois New-York est né

Hier après-midi, juste à côté du stade Francis Le Blé, à l’Atelier, les dirigeants du Stade Brestois et le président des BZH New-York Charles Kergaravat (accompagné d’Alain Yvergniaux (Conseiller Economique et Président des relations internationales du Conseil Régional) et du consul des USA Eric Beati) ont couché sur le papier leur union.

Il est légitime de se demander pourquoi la Big Apple se penche sur la Citée du Ponant. C’est Charles Kergaravat qui en parle le mieux : « Les Bretons à New-York, ça date d’une centaine d’années mais notre aventure a commencé en décembre 2006 et ça représente énormément de choses : culture, économie mais aussi sport. Les partenariats culturels et économiques vont dans ce sens avec une boîte de Brest comme Breizh Punishers, la Brasserie de Bretagne ou Hénaff. C’est un ensemble de choses dont fait désormais parti le Stade Brestois car le foot est très important pour nous. Créer un partenariat avec le Stade Brestois, qui partage nos valeurs, est quelque chose qui nous tenait à cœur. »

 

Pour le Stade Brestois, c’est une occasion qu’il ne fallait pas manquer : « C’est une opportunité qui s’est présentée grâce à différentes relations. Ça nous plait bien » précise Jacques Jolivet. Il faut remonter sans doute à l’arrivée de Roberto Cabañas, ancien joueur des Cosmos de New-York dans les années 80 pour retrouver accolés les noms de New-York et du Stade Brestois. Auparavant, les BZH New-York étaient associés au FC Lorient, le fait de prendre la place des Merlus ne rend pas le dirigeant brestois triomphaliste : « Avant, c’est vrai que c’était Lorient mais c’est un point positif pour le Stade Brestois que de se faire représenter à New-York  Charles était demandeur de cette relation, il aime le Stade Brestois. Il y  a quelque chose de fort et ça fait plaisir à tout le monde de voir les équipements du Stade Brestois aux USA. »

Toutes les semaines, le club de football breton basé aux USA portera donc les couleurs du Stade Brestois : « Mettre en avant un club breton à New-York, ça nous permettra de défier, les OM, les PSG. On a de quoi faire pour promouvoir le Stade Brestois sur l’île de Manhattan » se réjouit Charles Kergaravat qui est heureux que les négociations aient abouties : « Il y a beaucoup de clubs en Bretagne, c’est la région française qui sort du lot mais c’est surtout un partage de valeurs : on est très fier de porter les couleurs du Stade Brestois.  Ce n’est pas un petit club et il représente très bien la Bretagne. » En novembre, celui qu’il convient désormais d’appeler le Stade Brestois New-York a déjà un objectif : conserver un titre ! « Nous avons le tournoi interceltique : on en est les vainqueurs depuis deux ans alors on est attendu avec les Irlandais qui vont mettre le paquet» précise Charles Kergaravat. Maintenant, on peut vraiment dire qu’on voit New-York depuis Brest : ils sont 7000 et jouent aussi en rouge et blanc.

Vous pourriez aussi aimer