Foot 29
Là où commence le football

Pas du même monde…

Brest a eu une très belle demi-heure face au champion de France en titre en seconde période mais c’est malheureusement insuffisant pour renverser un LOSC qui dispose d’un arsenal offensif impressionnant. Brest n’a toujours pas trouvé la formule pour prendre le meilleurs sur les gros bras.


Alors qu’on pouvait espérer voir des Lillois un brin émoussés, ce sont bien les Nordistes qui prennent les Brestois à la gorge avec un Eden Hazard virevoltant et un Dimitri Payet enfin décisif malheureusement pour les Finistériens. Elana repousse la première tentative du Belge (5e) mais ne peut qu’admirer la lucarne trouvée par Payet suite à un service de De Melo (11e). Brest est submergé et c’est la transversale qui sauve les Bretons du 2-0 sur une nouvelle frappe d’Hazard (28e). Brest a une seule occasion mais celle-ci est de taille : Licka lance Ben Basat qui trouve Nolan Roux dans la surface. Malheureusement, le buteur brestois tombe sur un Landreau très attentif et auteur d’une sortie impériale (43e). Brest reprend beaucoup mieux la deuxième mi temps et suite à un service aérien de Grougi, il s’en faut de peu pour que Roux ne ramène les deux équipes à égalité, son retourné rasant la transversale du but nordiste (52e). Finalement, en fin de match, Hazard est trouvé sur le côté droit : le milieu de terrain des Dogues sert Sow au second poteau, qui, bien qu’hors-jeu au départ de l’action bénéficie de la stupide loi du hors-jeu passif (88e). Brest ne s’en relèvera pas et pourra maudire cette règle qui permet à un joueur dit passif de marquer un but et surtout de constater que sans réalisme, le très haut-niveau ne pardonne pas.

Vous pourriez aussi aimer