Nolan Roux n’est pas encore lillois

Le quotidien Nord-Eclair s’est avancé ce matin en précisant qu’un accord aurait été trouvé entre Nolan Roux et le LOSC pour six millions d’euros. Pourtant, la clause est bien fixée à huit millions d’euros et surtout n’est pas valide pour le mercato hivernal. En déficit offensif, Brest n’est pas enclin à laisser filer son joueur.

111203 brest asse 2Nolan Roux ne bougera pas cet hiver selon Michel Guyot (JM Louarn)

L’article de ce matin de Nord-Eclair ne laissait que peu de place au doute. Cependant, étant donné ce qui s’est passé cet été avec une clause de huit millions sur laquelle les dirigeants brestois n’ont pas transigé en avant-saison, on comprendrait mal pourquoi, ils accepteraient subitement de baisser la transaction de deux millions, qui plus est, en cours de saison. On voit mal aussi le RC Lens faire des cadeaux à son voisin lillois dans cette affaire, les deux clubs nordistes entretenant des relations plutôt fraîches. Le RCL, étant en grosse difficulté financière, on les voit mal tirer un trait sur un chèque de quatre millions (50% de la clause de huit millions). A moins que Lille n’effectue un chèque de dix millions d’euros (6 pour Brest, 4 pour Lens)? ça serait plutôt étonnant.

Michel Guyot a tenu à être clair sur ce nouvel épisode du dossier Nolan Roux en précisant à nouveau « la clause libératoire n’est pas valable en hiver » Le président brestois n’eu de cesse de répéter qu’un départ d’un joueur brestois lors du mercato d’hiver n’était pas envisageable prenant en exemple le club nîmois l’année dernière qui a vendu Moukandjo et Ayité dans les dernières heures du mercato et n’a pu éviter la descente ensuite. Un chèque de six millions d’euros pourrait-il le faire changer d’avis? Ou alors le LOSC devra attendre quelques mois.

Vous pourriez aussi aimer