Un point besogneux

Le bénéfice de la victoire contre l’OM a été préservé grâce à un match nul insipide  à Caen (0-0) mais qui permet tout de même de rester à la onzième place. Le gros point noir étant l’expulsion de Zebina au bout de huit minutes d’arrêt de jeu.

 

120226 brest marseille 66Zebina a été expulsé en toute fin de match (JM Louarn)

 

guillou

 

Brest craignait la révolte caennaise mais les Normands ne secouent vraiment les Brestois que durant cinq minutes. Une période pendant laquelle les Caennais font preuve de maladresse. D’ailleurs, il y aura énormément d’approximations dans ce match où la première mi-temps est finalement surtout animée par un beau mouvement de Lesoimier sur lequel Grougi est un peu court ainsi qu’une frappe un rien trop croisée du milieu brestois. En seconde période, pas de révolution, le jeu reste faible et Caen se procure à son tour une occasion par Nabab qu’Elana renvoie. Malgré la mauvaise nouvelle avec la blessure à la cheville de Martial, Brest tient son nul au bout des huit minutes d’arrêts de jeu décrétées par Sébastien Desiage. Il expulsera d’ailleurs Zebina pour un bras trop baladeur sur le visage de Kandia Traoré. Un peu de psychologie aurait été plus opportune mais cet arbitre n’en n’avait déjà pas fait preuve il y a quelques mois avec l’expulsion et le penalty infligé à Gentiletti à Dijon. Finalement, à l’image de la rencontre : minable mais une bonne opération comptable.

Vous pourriez aussi aimer