L’Eden était tout proche

Malgré un but exceptionnel d’Eden Ben Basat, Brest s’incline à Lorient (2-1). En tête au tableau d’affichage dès la 11ème minute, les Finistériens ont craqué à trois minutes du terme sur une réalisation de Monnet-Paquet alors qu’Ecuele Manga avait remis les équipes à égalité juste après le repos. Cruel.

 

111217 brest auxerre 12Eden Basat a marqué un superbe but, malheureusement insuffisant (JM Louarn)

 

Brest a joué sur le synthétique lorientais et plutôt bien joué lors du premier acte. Un ballon récupéré assez haut est relayé par Grougi qui trouve Ben Basat. L’attaquant brestois se sert de Koné pour pivoter et effectuer une frappe pleine d’audace dans la lucarne d’Audard qui ne peut strictement rien (11e) ! A la demi-heure de jeu, c’est sans doute le tournant du match : Mario Licka est à la conclusion d’un superbe mouvement collectif mais choisit un extérieur du pied qui échappe au cadre (31e). Cette belle première mi-temps ne débouche que sur un seul but d’avance et c’est là le problème brestois car Lorient revient métamorphosé sur le terrain. Un coup-franc de Mvuemba est coupé par Romao, c’est la transversale qui sauve Elana (48e), le portier brestois ne tarde pas à céder sur un corner de Mvuemba : Ecuele Manga déboule plein axe, personne ne le marque et il devance facilement Elana (52e).

 

guillou

Brest subit mais demeure dangereux comme ce contre de Ben Basat qui est bien repoussé par Audard (61e). Alors que Brest pensait tenir au moins le nul, un coup de billard s’avère fatal. Zebina et Aliadière sont à la lutte, le ballon est repoussé mais Martial n’est pas à son marquage, Monnet Paquet est seul et a tout le temps pour contrôler et tromper Elana (87e). Sur cette surface synthétique et compte-tenu de la débauche d’énergie, on pourra s’interroger sur le manque de sang-frais apporté en seconde période. Si Makonda et Sissoko ne peuvent venir aider leurs partenaires dans un tel match, autant se déplacer sans remplaçants !

Vous pourriez aussi aimer