Foot 29
Là où commence le football

Brest n’aime toujours pas les voyages

Le Stade Brestois revient une nouvelle fois bredouille d’un déplacement mais, il faut l’admettre, la puissance stéphanoise pouvait être difficilement contestée par des Brestois qui retrouvent quand même du liant et de la combativité depuis quinze jours.

 

111015 brest caen 16Bruno Grougi et les Brestois sont à nouveau très proches de la zone rouge (JM Louarn)

 

guillou

 

En allant du côté de Saint-Etienne, Brest s’attendait à souffrir, d’autant plus que les Stéphanois devaient impérativement se relancer après des dernières sorties manquées dans le Chaudron. Après un premier acte timoré marqué par un superbe sauvetage de Kantari sur la ligne de but, le défenseur marocain est fautif d’une main dans la surface et sanctionné d’un penalty que Gradel transforme (48e). Les Finistériens ne désarment pas et l’entrée de Jemâa s’avère payante, après s’être procuré deux occasions,  l’attaquant brestois combine très bien avec Alphonse et trompe Ruffier sans peine (63e). Malheureusement, alors qu’on pouvait penser l’ASSE touchée, les Verts repartent de plus belle et remportent la mise sur une mine de Sako (72e). Une victoire incontestable mais en étant plus tranchant devant, les Bretons auraient pu espérer plus. La lutte pour le maintien se poursuit.

Vous pourriez aussi aimer