Foot 29
Là où commence le football

Les rois du suspense ont encore frappé

Brest a cédé à la toute dernière minute des arrêts de jeu à Nancy en ouverture du championnat. Ensuite, il a fallu attendre les arrêts de jeu pour voir Baysse marquer le but de la victoire contre Evian. Ce soir, c’est Dernis qui offre les trois points aux Brestois d’une frappe somptueuse : on jouait la 4eme et dernière minute du temps additionnel. Incroyable.

120901 brest troyes-190Le poing levé de Dernis à la sortie du terrain, Brest revient de loin  (JM Louarn)

Le match commence très bien pour Brest avec Ben Basat, rempli d’opportunisme, qui coupe au premier poteau un centre de Lesoimier (10e). La suite ne reste pas sur le même tempo avec une énorme occasion pour Troyes : Faussurier s’infiltre à droite et sert en retrait Yattara qui voit Thébaux repousser le danger mais le ballon revient dans les pieds de l’attaquant troyen et il faut un sauvetage de Culma qui ramène le ballon sur la ligne de but qui n’est préservée que grâce au dégagement salvateur de Mendy (13e).

 

120901 brest troyes 2-191Landry Chauvin et Jean-Marc Furlan en pleine dicussion avant le match  (JM Louarn)

 

C’est très chaud sur les buts brestois puisque dans la foulée, Ngoyi va au contact dans le domaine aérien avec Thébaux qui relâche sa balle : l’ancien brestois reprend et c’est le poteau qui sauve Brest (15e). Le SB29 essaie les phases arrêtées : sur un coup-franc de Soumah repoussé par la défense, Chafni contrôle à l’entrée de la surface mais frappe à côté (23e). L’arrière-garde brestoise demeure friable comme cette ouverture plein axe qui trouve Yattara. L’attaquant troyen enchaîne avec une reprise instantanée, qui, avec la déviation de Lorenzi prend une trajectoire difficile que Thébaux parvient à claquer avec à-propos (41e).

 

120901 brest troyes 3-192Ben Basat a été difficile à stopper pour Troyes, surtout en première période  (JM Louarn)

 

En deuxième période, il n’y a pas grand-chose à signaler jusqu’à cette frappe monumentale de Ngoyi qui s’écrase sur la transversale brestoise (63e). Mais, Brest est bien trop attentiste et, à trop laisser le ballon aux Troyens, les Brestois se font punir : après une montée de Baysse inconsidérée, Ngoyi récupère et sert Grax, lequel décale Obbadi qui croise son tir hors de portée de Thébaux (65e). Et ce n’est pas fini puisqu’après une belle tentative de Khaled (73e), le portier brestois doit aller chercher une tête de Yattara (75e). Brest tente le tout pour le tout en passant en 4-4-2 avec les entrées de Dernis, Khaled et Benschop, celui-ci tente une bonne frappe que Thuram maîtrise (84e) mais on pense que c’est tout jusqu’à cette remise de Lorenzi pour Dernis qui efface un défenseur grâce à un contre favorable. Le driblle extérieur qui suit ne doit rien au hasard et encore moins la splendide frappe du milieu brestois qui trouve la lucarne parfaite (90+4) ! Encore une fois, Brest l’emporte sur le fil. Le résultat est là mais le contenu est encore beaucoup trop brouillon, Troyes a eu le défaut de vouloir être trop joueuse et Brest a désormais de l’expérience symboliée par Dernis. Le vécu a eu du bon ce soir.

 

{igallery id=2717|cid=11|pid=1|type=category|children=0|showmenu=0|tags=|limit=0}

Vous pourriez aussi aimer