Foot 29
Là où commence le football

Contre Lorient, Brest s’adjuge la victoire du courage

Un derby ça se gagne et c’est gagné pour Brest ! Plus solidaires, plus conquérants que des Lorientais perdus dans leurs redoublements de passes stériles, les Finistériens ont rapidement marqué par Ben Basat puis en toute fin de match par Benschop. Le Blé reste une forteresse imprenable !

121102 brest lorient-354Larsen Touré a effectué un gros match ce soir  (JM Louarn)

Aucune équipe ne prend réellement le dessus en début de rencontre. Ce round dure une dizaine de minutes, le temps de trouver une formule fatale concoctée par le duo Lesoimier – Ben Basat. Les Brestois, sur une action bien construite avec Sissoko à l’initative, trouvent la faille grâce à leur meilleur buteur Eden Ben Basat. Celui-ci profite d’un service parfait au cœur de la surface lorientaise. L’Israélien a tout le temps de contrôler et de placer son tir hors de portée d’Audard (13e).

121102 brest lorient 2-355Ahmed et Kantari, la concentration d’avant match (JM Louarn)

Brest a le dessus durant trente minutes mais petit à petit les Lorientais trouvent les espaces. C’est pourtant sur une phase arrêtée que le danger se matérialise pour les Finistériens : le coup-franc de Traoré est bien repris par Aliadère mais c’est trop enlevé (34e). Les dernières minutes avant le repos sont compliquées pour des Brestois qui voient, Barthelmé, après une aile de pigeon d’Aliadière, tirer au-dessus des buts finistériens (44e) mais Brest n’est pas très inquiété malgré son avance au score.

121102 brest lorient 10-363L’ouverture du score de Ben Basat, Audard ne peut rien faire  (JM Louarn)

D’entrée en seconde période, Traoré lance bien Aliadière mais la frappe de celui-ci ne trouve pas le cadre de Thébaux (46e). Trois minutes après, une véritable partie de flipper se déroule devant les buts locaux et on se demande encore comment Bourillon n’a pas réussi à tromper le dernier rempart stadiste sur ce coup-franc de Traoré où il aurait certainement du mettre la tête (52e). Une action très symbolique qui démontre le manque de folie, de dépassement de soi chez les Lorientais, car, même si Martial arrivait crampons en avant, le Merlu devait mettre la tête ! Il ne se passe pas grand-chose dans ce derby où les Brestois ont plus ou moins abandonné la possession du ballon aux Merlus.

 

121102 brest lorient 16-369L’ouverture du score de Ben Basat, Audard ne peut rien faire  (JM Louarn)

 

C’est pourtant Brest qui s’illustre sur un coup-franc de Grougi, la tête de Baysse tape la base du poteau d’un Audard complètement battu (64e). L’entrée de Giuly bouscule les données et l’ancien lyonnais manque de trouver la faille sur un tir croisé que Thébaux va chercher (85e). Dans la foulée, le gardien brestois effectue un arrêt réflexe splendide sur une tentative de Monnet-Paquet (86e). Trois minutes après, un ballon d’Aliadière est repoussé par le dernier rempart finistérien qui doit attendre l’aide futée de Mendy pour maitriser le ballon (89e). La messe semble dite pour ce match ce qui n’empêche pas Licka de trouver Benschop, qui, en position de hors-jeu, pique malicieusement le ballon hors de portée d’Audard (90+3). Brest s’impose (2-0) dans le derby face à des Lorientais trop empruntés. Les Finistériens ont su jouer un vrai derby avec beaucoup de sueur, un brin de réussite et de la solidarité.

{igallery id=5269|cid=21|pid=1|type=category|children=0|showmenu=0|tags=|limit=0}

Vous pourriez aussi aimer