Foot 29
Là où commence le football

Brest perd Eden Ben Basat

Hallucinant ! Comme l’an passé, Brest perd son attaquant. Ben Basat s’est engagé pour 4 ans et demi avec Toulouse. Là, la marge de manoeuvre est infime, il reste 5 heures avant la clôture du mercato. Brest semble bien s’être décapité tout seul et hypothèque très sérieusement ses chances de maintien.

On ne pouvait pas y croire mais pourtant c’est bien la réalité. Deux ans de rang, Brest laisse filer son meilleur attaquant lors du mercato d’hiver. Si l’an passé, lors du départ de Nolan Roux, le Stade Brestois était pieds et poings liés à cause d’une clause de départ dont a profité Lille pour enrôler l’attaquant finistérien, cette année, l’affaire est bien plus simple : Ben Basat n’avait plus qu’une année de contrat au moment de démarrer la saison actuelle et l’attaquant israélien malgré une place de remplaçant incompréhensible durant les premiers matchs a rapidement confirmé ses progrès. Ses qualités de buteur ont mis Landry Chauvin devant la réalité : le Ben Basat 2012/2013 était indispensable au Stade Brestois. Neuf buts plus tard, la question ne se pose plus mais le club n’a pas cru assez tôt aux qualités de son attaquant. Alors que des joueurs qui garnissent la réserve ou l’infirmerie brestoise jouissent de trois ou quatre années de contrat sans aucun problème, l’idée de prolonger le contrat de deux ans de Ben Basat n’est intervenue que trop tard dans les bureaux finistériens.

En décembre, le club s’était mis d’accord avec le père du joueur et l’intéressé pour une prolongation mais la côte du joueur n’a eu de cesse de monter et les propositions se sont entassées. Pourquoi Ben Basat aurait fait un cadeau à un club qui n’a cru que tardivement en lui?

Ben Basat rejoint Toulouse pour un contrat de quatre ans et demi et une opération d’environ un million et demi d’euros. Il reste quelques heures à Brest pour essayer de trouver un improbable remplaçant. En attendant, Brest, avec une attaque décapitée va devoir aller chercher un maintien qui sera plus que difficile à décrocher. En un an, les Bretons ont perdu Roux, Elana, Zebina et Ben Basat. Avec la blessure de Baysse, la longue indisponibilité de Lesoimier (retour prévu en mars), ce sont 6 titulaires qui ont disparu…

Vous pourriez aussi aimer