Un vrai match couperet

Brest a-t-il encore les capacités de réagir pour stopper la série catastrophique de cinq défaites consécutives à domicile ? Les Bretons jouent sans doute le match le plus important de leur saison ce soir contre Ajaccio qui n’a jamais perdu à Le Blé. Une défaite aurait de lourde conséquences et pas simplement sur le plan sportif.

120818 brest evianKamel Chafni aura la responsabilité d’animer le jeu brestois  (JM Louarn)

C’est du jamais vu dans l’histoire du Stade Brestois. Cinq défaites de rang à Le Blé, une statistique catastrophique qui s’ajoute à celle inquiétante de quatre défaites consécutives en championnat. Privé encore de Grougi et Touré, en plus de Lesoimier et Kantari (suspendu), Landry Chauvin n’a pas forcément les meilleures conditions pour préparer ce match. Toutefois, en face, Albert Emon, invaincu depuis son arrivée à la tête d’Ajaccio en remplacement d’Alex Dupont, a des absents de qualité. Mutu, Belghazouani et André sont forfaits. Avec ses deux victoires consécutives, l’AC Ajaccio n’aura pas la pression à Le Blé, quand on sait qu’en plus, cette équipe  est une vraie bête noire (0 victoire brestoise, 1 nul et 4 victoires corses), on peut être inquiet pour un Stade Brestois très fragile, tout comme la position de son entraîneur. Pour lui comme pour ses joueurs, une défaite risquerait d’avoir énormément de conséquences.

 

Ce soir à 20h à Le Blé

Arbitre : Laurent Duhamel

Brest : Thébaux – Mendy (cap), Martial, Lejeune, Ferradj – Raspentino, Sissoko, Chafni, Gueye – Ayité, Benschop. Remplaçants : Hartock (g), Coulibaly, Traoré, Dernis, Auras, Licka, Ba.

Ajaccio : Ochoa – Chalmé, Zubar, Poulard, Saad – R. Faty, Lasne – Sammaritano, Cavalli (cap), S. Diarra – Oliech. Remplaçants : O. Sissoko (g), Begeorgi, Bouhours, Lippini, Mostefa, Pierazzi, Delort.

Vous pourriez aussi aimer