Foot 29
Là où commence le football

La situation s’aggrave pour Brest

brest_nimes

Le Stade Brestois n’a toujours pas réussi à retrouver la victoire et aurait même du perdre sans un cadeau de Merville, le gardien nîmois (1-1). Les supporters ont lâché hier soir et la situation n’a jamais été aussi critique sur tous les plans. Brest va très mal.

La victoire était impérative ce soir. Les Brestois semblent l’avoir compris durant quelques minutes. Moimbé se montre remuant sur le côté gauche  et obtient un coup-franc. Celui-ci, tiré par Dernis, débouche sur une reprise trop écrasée de Ramaré pour inquiéter Merville (4e).

brest_nimes_12

Et c’est pratiquement tout pour une première période d’une incroyable faiblesse technique marquée par la perte de Guidileye, stoppé net dans une course et remplacé par Perez (6e). Les Brestois ne prenant aucun risque, les Nîmois sont de plus en plus offensifs, et sur, une ouverture de Poulain, il faut que Thébaux détourne la frappe de Cissokho (32e).

brest_nimes_18

L’un des rares à ne pas avoir trop de déchets dans son jeu, Alphonse, parvient à s’infiltrer dans la surface de réparation gardoise mais se fait sévèrement secouer. Le ballon revient sur Ayité, en bonne position, mais le Togolais loupe le cadre (41e).

brest_nimes_14

La situation se crispe un peu plus. Au retour des vestiaires, les supporters brestois déploient un message clair : « Vous avez quinze minutes ».  Les joueurs d’Alex Dupont se remuent un peu plus, et, Alphonse voit le portier nîmois jaillir dans ses pieds (51e). L’ancien joueur de Zurich est dans tous les (rares) bons coups et, sur un service d’Alphonse, Dernis ne peut reprendre et le ballon revient à Lesoimier qui frappe. Merville stoppe du pied (55e).

brest_nimes_19

Cinq minutes après, sans doute l’action du match, Brest pousse et se trouve dans la surface de réparation gardoise quand… un deuxième ballon surgit ! Ce n’est pas l’erreur d’un ramasseur de balle mais c’est Benmeziane qui, volontairement, depuis le milieu de terrain, a expédié un second ballon sur l’action pour empêcher celle-ci de se dérouler (59e) ! Un acte d’anti-jeu caractérisé qui ne sera sanctionné que d’un jaune et d’un coup-franc indirect à l’entrée de la surface ! Un acte qui fait débat et qui pourrait faire école car la sanction logique aurait dû être le rouge.

brest_nimes_22

brest_nimes_fumi

Les supporters n’en peuvent plus après deux victoires en 23 matchs à Le Blé, la colère explose. Les groupes de supporters quittent le stade en laissant derrière eux une banderole « Game Over ». Comme pour leur donner raison, en fin de match, Brest ne provoque pas ou peu de jeu et Mendy se rend coupable d’une faute grossière sur Omrani. Benmeziane, le tricheur, prend Thébaux à contre-pied (80e) et comme depuis trop longtemps, Brest est mené dans son stade.

brest_nimes_23

D’ailleurs, le score n’aurait pas du évoluer sans une sortie complètement irréelle de Merville qui veut capter un centre de Verdier et pose le ballon entre les pieds d’Ayité qui cadre enfin et marque dans le but vide (88e). Le Stade Brestois arrache le nul mais, on se serait facilement passé de la scène de joie de l’attaquant brestois. Fêter avec autant de force une égalisation offerte par le portier averse du premier relégable de L2 à la 88ème d’un match qui a failli déboucher sur la quatrième défaite d’affilée d’une équipe qui était en L1 l’an passé et qui visait le top 5 à l’entame du championnat actuel, c’est plutôt mal venu.

brest_nimes_25

En pareille situation, il vaut mieux se faire discret et vite rétablir une situation d’une année civile qui est sans doute la pire de l’histoire du club depuis sa création. D’ailleurs la fin de match sera dominé par… Nîmes qui a poussé en vain pour reprendre l’avantage.

brest_nimes_24

Brest reste scotché à la 16ème place, à trois points de la relégation et ce n’est pas en se cachant derrière les décisions arbitrales ou en enjolivant la réalité qu’il s’en sortira. Les prestations sont médiocres, l’investissement aléatoire, il faut changer quelque chose car le Stade Brestois a perdu ses supporters hier soir. Bientôt, c’est sa place dans le monde professionnel qui risque d’être remise en cause.

[info]Fiche technique :

8601 spectateurs

Arbitre : Olivier Husset

But :

Benmeziane (80e, sp) pour Nîmes

Avertissements :

Dernis (28e) pour Brest

Robail (34e), Benmeziane (59e)  pour Nîmes

Brest :Thébaux – Mendy, Traoré, Chardonnet, Moimbé – Guidileye (Perez 6e), Ramaré (cap) – Lesoimier (Grougi 67e), Alphonse (Verdier 72e), Dernis – Ayité

Nîmes : Merville – Cordoval, Poulain (cap), Boche, Robail – Cissokho, Hsissane, Kovacevic, Omrani – Nouri, Benmeziane (Ripart 81e)

[/info]

Vous pourriez aussi aimer