Michel Guyot sort du silence

michel_guyot

Aujourd’hui, l’ancien président du Stade Brestois Michel Guyot a réagi aux « attaques répétées » du président actuel Yvon Kermarec par le biais d’une lettre ouverte dont voici l’intégralité :

Lettre ouverte à M. Yvon Kermarec, Président du Stade Brestois 29

[quote]

TROP C’EST TROP !

Monsieur le Président,
Depuis ma révocation de la présidence du Stade Brestois 29 orchestrée par vous-même, j’avais pris la décision de ne pas réagir publiquement aux décisions prises par la nouvelle présidence. Or, devant le nombre d’attaques répétées de votre part dont je fais l’objet dans les médias, j’ai décidé aujourd’hui  de répondre à vos diverses  incriminations.
Encore mercredi dernier, vous imputiez votre gestion catastrophique de l’approche du match face au PSG aux décisions prises les années passées et notamment votre décision calamiteuse concernant la politique tarifaire de cette rencontre qui serait due à la volonté de compenser les pertes des exercices précédents.

Les décisions budgétaires

Ce n’est pas la première fois que vous m’attaquez sur la gestion financière du passé or, à moins que vous ne l’ayez oublié, vous étiez il me semble 1er Vice président, membre du CA, 1er actionnaire du club avec 34% du capital et donc vous aviez par l’ensemble de ces responsabilités tout le loisir de ne pas voter les budgets et les choix des exercices que vous décriez aujourd’hui.
Après ma prise de fonction, je n’ai jamais imputé à mon prédécesseur les diverses actions menées dans le passé. J’en profite d’ailleurs pour remercier une fois encore Michel Jestin sans qui ce club n’existerait plus. J’espérais un peu que vous auriez su faire preuve de ce même respect pour le travail accompli. Quand on prend un poste aussi exposé, c’est avec le poids de l’histoire de celui-ci. Les présidents ne sont que de passage…
Vous avez choisi une équipe sportive autour d’Alex Dupont ainsi que fait des choix en terme de départs tant au niveau sportif (arrivée de 7 joueurs) que dans l’encadrement du club. Ils auront sans doute une incidence économique sur la vie du club ; Ce sont vos choix et ceux de votre équipe….
Durant mes 6 ans de présidence nous avons toujours été créditeurs à la banque et  je n’ai jamais fait appel aux actionnaires pour faire un apport en compte courant.
Cependant, nous le savons tous, avec un budget de 27 Millions il n’est pas possible de durer en Ligue 1. Et les conséquences que vous trouvez aujourd’hui sont celles de tous les clubs qui ont ces budgets et vivent une descente en Ligue 2 (Lire la déclaration de Gervais MARTEL ce Week-end  dans l’Equipe Mmagazine, qui explique que passer de 35 millions de droits télé (c’était son cas) à 6 millions, aucun club ne peut se relever.) malgré la gestion la plus rigoureuse possible saluée comme il se doit par la DCNG lors de nos passages précédents.
Je note à ce sujet d’ailleurs que la DNCG vantait chaque année notre bonne gestion et que son président n’a pas manqué de m’appeler le jour où Jacques Jolivet a représenté le club, tant sa prestation les avait impressionnés.
Jacques, dont vous m’avez également demandé la « démission » en septembre 2012.

Centre de formation
Autre sujet que j’aimerais vous rappeler. J’ai regroupé autour de moi et Jacques JOLIVET, 30 actionnaires qui ont apporté 40 000.00€ chacun pour créer le capital de la SCI pour construire le centre de formation.
J’ai construit L’ATELIER avec 4 actionnaires dont vous faites parti et vous vantiez alors ma dextérité et vision.
Mais pourtant ces équipements indispensables au club sont bien des idées de la Présidence Guyot. Quelles seront vos réalisations ?

Au sujet de l’augmentation de capital, dont vous faites état régulièrement dans les médias, je vous ai dit début septembre 2013 que vous pouviez commencer par demander aux actionnaires de faire des apports en compte courant. Cela n’a pas été sollicité.

Nos supporters

Ce soir vous allez présenter les  vœux du club à ceux qui œuvrent pour le football à la pointe du Finistère, le vœu le plus sincère que vous puissiez faire c’est qu’en 2014 le club ne finisse pas en National.  J’espère que, comme je l’avais instauré, les représentants des clubs de supporters sont invités. Car ils sont la force du Stade Brestois, ce qui nous différencie d’autres clubs. Personne ne doute de leur fidélité et de leur engagement.
Tous les présidents doivent s’y attendre,  et cela a été mon cas également, ils peuvent chahuter les dirigeants d’un club de football professionnel…
J’en ai fait régulièrement l’expérience mais c’est leur droit ; Tant par leur investissement financier que moral autour du stade. Ils font aussi l’ambiance du stade, poussent l’équipe, … Ils sont le cœur du Stade, son actif. Ils ne sont pas uniquement des spectateurs. Leurs excès sont de toute façon liés à leur soutien au club.
Je les ai moi même parfois condamné mais n’ai jamais fui les discussions avec eux.
Avec les supporters, je crois que je peux les regarder en face aujourd’hui et partager avec eux le verre de l’amitié au Penalty Bar que vous avez récemment décrié.
L’apprentissage du métier de président est souvent ingrat… Ce sont vos propres déclarations dans un quotidien régional vendredi dernier.

J’ai pour ma part essayé de l’exercer en respectant tous ceux qui font de ce club notre fierté collective : supporters, public, partenaires, élus et joueurs.
Yvon, je te souhaite donc pour 2014, une bonne année et de retrouver cette valeur de respect. Nous sommes tous derrière vous pour espérer les meilleurs jours possibles au Stade Brestois et un retour dans l’élite, le plus vite possible…

Michel Guyot,
Supporter, partenaire

[/quote]

Vous pourriez aussi aimer