Foot 29
Là où commence le football

Quand la poisse s’en mêle…

moimbe_dernis

Que reprocher aux joueurs brestois? Un manque de réalisme? C’est à peu près tout. Les joueurs d’Alex Dupont ont livré le match qu’on attendait d’eux mais en face, Lens a la réussite de l’équipe qui joue le haut du classement alors que la poisse colle aux crampons brestois.

Les Brestois doivent être maudits. Ce match est sans doute celui dans lequel ils se sont procurés le plus d’occasions depuis deux ans. Pourtant, au final, ils quittent le stade Le Blé avec une bulle : aucun point et aucun but marqué. Pourtant, tout n’est pas à jeter dans la prestation finistérienne, bien au contraire. Les Lensois, eux, ont douché les belles ambitions brestoises par l’intermédiaire de Touzghar, qui, après être tombé sur un Thébaux inspiré (10e), profite d’un telescopage entre Chardonnet et Traoré pour récupérer la balle et aller battre le portier brestois de près (11e).

Sept occasions dilapidées !

Ce but ne coupe les jambes des joueurs d’Alex Dupont. Kantari joue les pompiers devant un Ayité trop mou (22e) juste avant que Lesoimier ne tombe sur un Areola impérial (23e). Dans la foulée, Moimbé est même floué d’un penalty après un contact très limite de Sali (24e). Les points d’orgues de ces occasions manquées sont à l’actif d’Ayité et Dernis. L’attaquant togolais, après un centre parfait de Lesoimier, est seul aux six mètres : il essaie une madjer incompréhensible et en plus, il la manque (44e) !

Ce gros échec ne sera pas le seul des Brestois : Après avoir fait une parade sur un tir d’Ayité, Areola repousse sur Verdier qui s’arrache pour centrer : Dernis est seul à 3 mètres de la ligne de but, le portier lensois est battu, c’est le… loupé ! Le milieu brestois se troue complètement et manque le ballon devant un but vide (77e) ! Si Verdier a aussi tenté sa chance comme Perez, il faudra quand même une belle sortie de Thébaux dans les pieds de Toughzar pour priver le Nordiste d’un doublé (87e). Brest ne marquera pas et s’incline une nouvelle fois d’un petit but (0-1). Le club reste empêtré dans le fond du classement malgré un bon match mais 2014 a à peine débuté qu’il y a déjà deux revers à Le Blé et pourtant les Brestois se sont donnés, à 200%.

Cependant, n’est-ce pas là le plus inquiétant quand l’équipe donne tout, qu’elle est courageuse, qu’elle se procure des occasions et qu’elle perd toujours et encore. L’efficacité offensive est nettement insuffisante pour espérer meilleur sort. Il faudra rapidement régler la mire, dès vendredi à Istres. Brest a retrouvé des vertus mais est, plus que jamais, en danger.

Vous pourriez aussi aimer