Foot 29
Là où commence le football

Brest est à sa place

deception

La campagne de communication estivale à Brest a pris une tournure très désagréable ce soir. Les Brestois ont effectivement tous repris leur place. Celle de relégable. Depuis la fin du mois de mai, ils ne l’avaient plus connu. Ils étaient alors en L1. Désormais en L2, le SB29 vient de plonger à la 19ème place du classement et se précipite vers le National.

Dans une formule très frileuse avec 7 joueurs à vocation défensive, Brest est clairement venu à Dijon pour gratter un 0-0. Le plan d’Alex Dupont tombe à l’eau quand, après des têtes de Diallo (11e) et Tavares (16e), Marié est à la réception d’une tête de Cissé que Thébaux avait repoussé (21e). Peu après la demi-heure de jeu, Tavarès fait exploser Traoré avec sa vitesse et s’engouffre dans la surface. Il trompe Thébaux malgré le retour de Chardonnet qui tente de compenser l’apathie de ses collègues (35e).

Les 10 derniers matchs, ce n'est plus une chute, c'est du canyoning
Les 10 derniers matchs, ce n’est plus une chute pour Brest, c’est de la spéléologie

Le jeune brestois va faire les frais des deux buts encaissés. Il est remplacé par Falette, qui se fait surprendre à son tour à l’heure de jeu. Marié sert au second poteau Gastien qui allume Thébaux devant l’ancien lorientais qui reste spectateur (60e). Un réajustement défensif extrêmement payant. Comme si ça ne suffisait pas, Coulibaly, visiblement touché à la cheville, est contraint de céder sa place (53e). Le seul joueur brestois qui avait encore du « jus » laisse ses partenaires terminer un match qui était de toute façon déjà perdu. Sans argument offensif, le malheureux Nicolas Verdier n’étant pas prestidigitateur, Brest sombre à Dijon (3-0).

Cependant, cette fois, la médiocrité des concurrents ne masque pas la situation finistérienne. Nîmes s’impose avec brio contre Tours (3-0), Châteauroux domine Auxerre (2-0) et Istres arrache la victoire contre Créteil (3-2). Ces résultats font de Brest, la 19ème équipe de L1, la 39ème de France. Quoi de plus logique quand on vient de traverser 10 matchs sans victoire avec seulement 3 buts marqués pour 12 encaissés. Brest est malheureusement à sa place et il faudra de sacrés changements dans beaucoup de domaines pour se sortir de cette situation.

Vous pourriez aussi aimer