Foot 29
Là où commence le football

Charly Bikeï rejoint Plabennec avec humilité et ambition

Charly Bikeï est la première recrue d’un Stade Plabennecois qui commence à se reconstruire après la descente en CFA2. L’ancien brestois se veut ambitieux sous ses nouvelles couleurs.

Charly, ce n’est pas forcément une surprise de vous voir ici…

« C’est assez rapidement tombé comme une évidence. Depuis le mois de janvier, je m’entrainais avec le groupe plabennecois. J’ai fait la connaissance de deux personnes extraordinaires avec les coachs. J’ai retrouvé des discours que j’avais entendu lorsque j’étais professionnel. Je suis content de pouvoir concrétiser cette nouvelle ambition avec ce nouveau club. Les relations ont beaucoup d’importance car je me considère comme un joueur-club. »

La compétition devait vous manquer aussi…

« Exactement. Quand on est compétiteur et qu’on a connu le haut-niveau, à un moment donné, c’est bien de rester dans le milieu sportif mais j’ai encore des choses à donner au football. Il y a deux ans, j’avais fait le choix de venir jouer et de m’entraîner avec les équipes de jeunes du Stade Brestois tout en privilégiant mes études. Maintenant, une fois le diplôme en poche, c’est plus facile de me positionner dans un projet. Ce qu’il m’a plu à Plabennec c’est que c’est un club qui a un héritage. Des personnes ont œuvré pour que Plabennec soit connu dans la France entière grâce au parcours en Coupe de France et le passé récent en National. Maintenant il ne faut pas arriver ici en territoire conquis mais avec l’envie de convaincre les coachs. »

Le CFA2, vous le connaissez bien que soit avec Laval (B) ou Brest (B)…

« Je ne viens pas ici en me disant que je vais rester sur mes acquis et que je connais ce niveau.  Je viens avec la conviction que je vais découvrir quelque chose que je n’ai plus côtoyé depuis un petit moment. Maintenant, je veux montrer mon investissement par des actes car on ne gagne pas des matchs avec des paroles. »

Vous pourriez aussi aimer