La Coupe de France n’aime plus Plabennec

C’est dur mais c’est aussi ce qui fait le charme de la Coupe de France. Aux portes du bonheur, Plabennec a vu les 16èmes de finale s’évaporer dans les dix dernières minutes de temps réglementaire après un penalty douteux en faveur du Poiré-sur-Vie (3-1) qui sera bien au prochain tour alors que Plab’ revient les mains vides en Bretagne.

 Les Plabennecois dominent le début de match avec une frappe de Jérémy Pinvidic détournée par Pichot (7e) qui sort aussi promptement devant Jules-François Diatta (20e). Il s’en faut de peu même pour Gaëtan Arguihlé ne réussisse un superbe lob de 40M mais le cadre se dérobe d’un rien (25e). C’est donc en toute logique qu’Axel Bellec ouvre la marque pour des Plabennecois dominateurs  sur la pelouse du pensionnaire de National (28e).

Mottier a dû s’illustrer pour deux parades juste avant le repos mais l’avantage finistérien est logique. Les Léonards mènent tranquillement leur barque en comptant sur un Mottier encore étincelant (71e). Malheureusement, un défenseur breton est sanctionné pour une main plus que sévère dans sa surface de réparation. Das Neves est sans pitié et remet les deux équipes à égalité (80e).

Trois minutes après, alors que les Plabennecois réclament une faute sur Mottier, Pape Saar marque dans le but vide (83e), le Genôt scelle la victoire en fin de match (90e). Improbable, en dix minutes, Plabennec qui avait l’exploit entre ses mains n’a plus que ses yeux pour pleurer et comme si ça ne suffisait pas, Benoît Bégoc écope d’un carton rouge pour contestations (90+2). Ils ne méritaient pas ça mais depuis deux ans, malgré un 16ème et un 32ème de finale, la Coupe de France ne veut plus sourire aux Plabennecois qui méritent pourtant meilleur sort.

Vous pourriez aussi aimer