Foot 29
Là où commence le football

Gaëtan Courtet : « On n’est pas venu me chercher pour rien »

Gaëtan Courtet, arrivé cet hiver de Reims (L1), enchaîne les buts depuis qu’il porte le maillot brestois. Avec trois réalisations en trois matchs, il apprend aussi à connaître Youssef Adnane pour former le duo offensif qui doit emmener Brest vers la Ligue 1.

Gaëtan, trois buts en trois rencontres, vous vous attendiez à une telle réussite?

« Forcément, on ne s’y attendait pas. Si je le savais, je dirais au coach : « mettez moi aujourd’hui sur le terrain, je sais que je vais marquer. » C’est bien car c’est positif pour l’équipe et ça m’amène aussi une certaine légitimité. On n’est pas venu me chercher pour rien. On peut dire ça comme ça. Il fallait que je montre rapidement à mes coéquipiers ce que j’étais capable de leur apporter avec des solutions dans la surface. Ça fonctionne, tant mieux, contre Nîmes, en plus, il y a la victoire et ça c’était très attendu. On avait envie de confirmer notre match à Metz. Même si c’était de la Coupe de France, on voulait vraiment rester sur cette dynamique parce que c’était un match presque référence au niveau de l’envie, en tout cas depuis que je suis là. on a été presque irréprochable et on a réussi à le reproduire face à Nîmes. »

gaetan_courtet_2

L’équipe n’a pas relâché ses efforts après avoir ouvert la marque cette fois…

« On l’a vu tout de suite après le premier but, qui, pour une fois, était plus tard que d’habitude (rires). L’inquiétude qu’on a pu avoir c’était d’arrêter de jouer comme lors des matchs précédents. On a réussi à continuer à jouer et c’est ce qui a fait la différence au final. Petit à petit je retrouve un rythme parce que je peux enchaîner les matchs. J’essaye d’aider au maximum même s’il reste encore pas mal de choses à peaufiner et des petits trucs à corriger mais tout ça va dans le bon sens et ça sert l’équipe. »

Youssef Adnane a signé un doublé contre Nîmes, ça marche bien aussi entre vous deux sur le terrain…

« On s’entend aussi très bien en dehors du terrain, ça aide. Sur la pelouse, on essaie de se parler au maximum. Ca fait deux-trois matchs qu’on joue ensemble. Le fait d’enchaîner les performances, ça va nous amener à plus de variété dans notre jeu. Je laisse le ballon sur son premier but, j’aurais été à sa place, j’aurais dit de laisser aussi. Ce sont des petits trucs qui font qu’il arrive à marquer derrière, c’est le plus important. On est venu nous chercher Youssef et moi pour avoir plus de réalisme devant, j’espère qu’on arrive à apporter ce petit plus au collectif. »

Vous pourriez aussi aimer