Un mauvais point

Il fallait l’emporter ce soir comme l’ont fait Dijon à Clermont (2-5) et Angers à Créteil (0-1) mais Brest n’a pu que gratter un point à Tours (1-1). Le 18ème de L2 prend un point à Brest qui avait déjà perdu chez le 20ème. Ça ne suffit pas et le classement en atteste avec une cinquième place.

Minute de silence en hommage aux victimes du crash de l'émission "dropped"
Minute de silence en hommage aux victimes du crash de l’émission « dropped »

Au Stade de la Vallée du Cher, on pensait voir les Brestois mordre dans le ballon, le monopoliser, et confirmer les espoirs placés en eux depuis plusieurs semaines. On a attendu, en vain.

Les coups de pied arrêté ont tous été mal exploités
Les coups de pied arrêté ont tous été mal exploités

La même bouillie indigeste a été servie que celle préparée à Avignon. Les Bretons ne doivent leur salut qu’à l’entrée en jeu providentielle d’Adnane, qui, trente secondes après avoir retrouvé la pelouse de la Vallée du Cher, reçoit un ballon de Courtet. L’attaquant brestois arriver à enchaîner avec une frappe enveloppée que Kamara ne peut aller chercher (63e).

Football plaisir...
Samassa secoué par un Tourangeau
... des gestes techniques...
Grand dégagement en arrière, et hop

C’est bien payé car Brest était mené depuis la première période sur une frappe loupée de Ketkeophomphone qui était à la réception d’un service de Delort (34e). Cela dit, peu importe l’allure du but tourangeau vu le football imbuvable présenté par les Brestois durant cette première période. Même si Courtet a failli surprendre tout le monde sur une frappe qui lèche le montant des buts tourangeaux (31e) c’est bel et bien le relégable qui domine logiquement le deuxième du championnat.

Kamara sort devant Courtet sous les yeux de Cuvillier
Kamara sort devant Courtet sous les yeux de Cuvillier

Il n’y a quasiment eu aucune tentative offensive digne de ce nom, on note deux têtes de Samassa (82e et 90+1) ; très insuffisant. Brest a été incapable de mettre Kamara en difficulté en dehors de la belle frappe d’Adnane. On peut se demander d’ailleurs pourquoi le joueur n’était pas aligné le départ ou alors, Brest est le seul club du monde à se priver de la très fréquente réussite d’un joueur contre son ancien club. Les relations étaient plutôt tendues entre Brest et Tours sur ce transfert, il y avait sans doute un levier psychologique à mieux utiliser, surtout quand on voit la manifestation de joie de l’ancien tourangeau après son but.

Globalement, encore une fois, Brest n’a pas livré un bon match et sort avec de gros regrets. Après avoir perdu contre le 20ème, Brest n’est pas capable de battre le 18ème de L2 qui, pourtant, était loin de faire le match de sa vie. Le Stade Brestois bricole, navigue à vue et semble aucunement maîtriser sa destinée et ça, c’est franchement très inquiétant.

Vous pourriez aussi aimer

  • Nono

    Avec l’absence de Ramaré, le milieu en devient très pauvre d’où la désorganisation totale, pas de fond de jeu et presqu’aucune action franche car les ballons sont balancés de derrière un peu n’importe où. Ca me rappelle les difficultés du club à se créer des situations offensives en ligue 1 avant le remplacement de Dupont par Martins.