Brest se rassure (un peu)

Une défaite aurait été catastrophique, les Brestois ont réussi à se montrer assez solidaire pour mettre en échec une vaillante mais limitée équipe du Gazélec Ajaccio (1-1). Brest gratte un point et demeure à une unité du podium en dépassant toutefois Dijon.

Durant les vingt premières minutes de la rencontre, Brest monopolise le ballon. C’est une domination technique et stérile car le portier corse, Goda n’a pas de travail. Ajaccio ne se crée pas d’occasion non-plus, mais, sur un renvoi aérien de Falette, Mayi tente la volée aux 20M ce qui surprend Thébaux mais la frappe est tellement soudaine que le gardien breton ne pouvait rien (20′). Brest n’est pas assommé par l’ouverture du score et Goda doit s’élever dans les airs pour détourner une superbe reprise de Courtet qui avait réussi à contrôler le ballon de manière acrobatique (24′). Dix minutes après, la chance sourit aux Finistériens : Courtet écarte sur Adnane, celui-ci veut remiser immédiatement. Il y parvient et c’est Martinez qui coupe. Le défenseur du Gaz’ pense assurer une remise en retrait vers son gardien de but mais le prend à contre-pied ! Le ballon franchit doucement la ligne et remet les deux équipes à égalité (34′). On  ne sait pas encore si le centre d’Adnane sera comptabilisé comme passe décisive 😉

En deuxième mi-temps, le match reste fermé, tout juste à signaler, une volée d’Adnane qui est captée tranquillement par Goda (60′). A cinq minutes de la fin, le GFC Ajaccio construit une première offensive réelle : Tshibumbu, lancé dans la profondeur, tente une frappe au premier poteau mais tombe sur un Alexis Thébaux extrêmement vigilant (86′). Rien ne sera plus marqué dans un match très faible pour un sommet de Ligue 2. Si Brest s’est refusé à jouer, Ajaccio n’en avait pas la capacité et n’a pu compter sur son jeu habituel de contre en étant piégé à son propre jeu. C’est positif pour les joueurs d’Alex Dupont de revenir avec ce nul mais il faudra rapidement le concrétiser, samedi, contre Auxerre, avec cette fois, une victoire.

Brest reste dans la course et c’est déjà beaucoup car le Gazélec aurait pu prendre quatre points d’avance ce soir. Avec les défaites conjuguées de Dijon et Angers, ça devient même un joli coup mais encore une fois, celui-ci ne sera validé qu’après un succès le week-end prochain.

Vous pourriez aussi aimer