Brest a-t-il vraiment tout gâché?

Brest n’avance plus et surtout Brest ne joue plus. Samedi, les esprits optimistes ont noté quelques mouvements intéressants en première période mais ceux-ci ont toujours été assortis de maladresses. Face à un adversaire auxerrois exténué de sa demi-finale de la Coupe France, Brest a sans doute dit au-revoir à ses espoirs de montée à moins que Valenciennes ne réalise un exploit sur le terrain du SCO Angers demain. Le Stade Brestois n’est, en tout cas, plus maître de son destin.

La Coupe de France, ça fatigue, c’est peut-être pas plus mal d’avoir lâché en quart de finale… Oui bon ça, c’était avant, avant qu’Auxerre ne vienne se qualifier à Brest, élimine Guingamp en demi-finale, puis dans la même semaine vienne encore vaincre de pâles Brestois à Le Blé (0-1). Les Icaunais, qui, devaient être très fatigués, ne le sont visiblement pas autant que les Finistériens qui n’ont désormais plus qu’une petit unité d’avance sur l’AJA, qui, elle va jouer aussi la finale de la Coupe de France. Sur le podium, Ajaccio, fort de sa victoire à Châteauroux (0-2) se fait la belle avec quatre points d’avance. Le nul à Ajaccio (1-1) a été sans effet sur la santé brestoise en 2015.

Finalement, Brest a fait une première mi-temps assez correcte mais n’a pas réussi à se montrer assez dangereux. Une frappe de Courtet (2′), une tête de Traoré (4′) et surtout une tête de Falette sauvée in-extremis par Lambet (13′) inquiètent des Auxerrois qui se contentent de défendre. Une frappe lointaine de Touré juste à côté (30′) et un coup-franc de Grougi (39′) ont, eux, manqué de précision pour trouver le cadre.

La deuxième période n’offre plus aucun rythme. Auxerre a un coup franc intéressant. Sammaritano trouve Puygrenier qui devance Traoré pour ouvrir la marque (62′). Brest tente alors de réagir et la tentative de Falette (65′) puis celle de Courtet tombent sur un Lambet attentif et surtout en pleine réussite (68′) mais ça sera tout ! Très nettement insuffisant pour un prétendant au podium, qui d’ailleurs n’en a plus du tout le profil. En 2015, Brest, en 13 matchs, n’a pas réussi à prendre plus de points que lors des 13 dernières rencontres de la première partie de saison passée. Des similitudes inquiétantes pour une équipe qui semble être au bout de son physique, au bout de ses idées. Pour être clair, si Angers s’impose lundi contre Valenciennes, le podium sera éloigné de quatre points. A sept journées de la fin, c’est un écart qui parait difficilement rattrapable surtout quand on voit la trajectoire de Brestois qui n’ont gagné que trois matchs en 2015.

En comparant les résultats actuels avec la pire période de la saison passée, on voit qu’il faudra un sacré retournement de situation pour refaire de Brest un prétendant au podium.

comparaison_saisons

Vous pourriez aussi aimer