Foot 29
Là où commence le football

Une humiliation cinglante

Pas au niveau et baladés, les Brestois ont été sèchement renvoyés à leurs études ce samedi à Marcel-Picot. Avec ce succès (3-0), Nancy, prend la tête de la Ligue 2.

On se disait que l’élimination en Coupe de la Ligue n’était qu’un épisode de plus de l’histoire brestoise dans la compétition. Cet après-midi, on peut dire que c’était un premier signal d’alarmeet aujourd’hui, le code rouge est déjà en route.  Après avoir repoussé les premiers assauts de l’ASNL, Hartock pensait pourtant maintenir son équipe à flot mais c’est Grougi qui se trompe en voulant remettre plein axe : Aït Benasser récupère et sert Coulibaly qui fusille Hartock (9′). Les joueurs d’Alex Dupont sont en souffrance sur le synthétique nancéien.

La surface n’est pas responsable de tous les maux bretons, pour preuve, le deuxième but intervient sur un festival aérien. Si Falette se montre une première fois pour repousser le danger le ballon revient et Sankoh et Keïta paient cash leur placement en laissant Robic seul au second poteau qui n’a aucune peine à ajuster Hartock (33′). Cinq minutes avant, Tié Bi avait été expulsé justement après un croche-pied sur Robic qui filait vers le but (26′).

Juste avant le repos, ce même Robic s’offre un doublé sur un joli coup-franc du côté ouvert pour Hartock et donne trois buts d’avance aux Lorrains (45′). Le reste du match ne sera qu’un long supplice pour des Brestois absents qui ne doivent qu’à quelques belles parades d’Hartock et à la maladresse de l’ASNL de ne pas repartir de l’Est de la France avec un score digne de baby-foot. Dire qu’il y a énormément de travail pour les Brestois relève presque du pléonasme et c’est vraiment très inquiétant.

Vous pourriez aussi aimer