C’était Nîmes, quand même…

On aurait pu écrire le scénario de cette rencontre avant les débats et c’est bien le problème du Stade Brestois depuis trois ans. On s’ennuie et on sait que dans ces matchs moins compliqués sur le papier, l’équipe se fera secouer. Nîmes, dans le fond de la piscine en début de saison avec ses huit points de pénalité est toujours dernier de L2 ce soir mais, finalement, n’a que six petits points de moins que le SB29, qui, contrairement à ce que certains rêveurs murmuraient, n’a rien, absolument rien d’un postulant à la Ligue 1.

Transparent devant, mou au milieu et friable derrière, Brest a subi la furia gardoise pendant 90 minutes. Avec du déchet technique mais de la générosité, le NO a trouvé la faille, fort justement par Koura sur un service de Maoulida (69′). La nouveauté, c’est tout de même cette avalanche d’occasions ! Brest a été « bouffé » de A à Z et sans un brillant Hartock aurait pu/du repartir avec une valise pleine. Le portier breton devra tout de même laisser passer un splendide missile d’Azouni pour clore la marque à 2-0 (85′).

Ce n’était que le dernier de Ligue 2 mais cette équipe vit ! Elle se bat, elle s’accroche, elle a de la consistance. Samedi, les hommes de Dupont peuvent très bien se payer Nancy, l’incontestable leader, sur un coup d’orgueil, mais ça sera sans passion car on sait que ce sera un « one shot ». Brest n’a plus d’équipe depuis longtemps et il n’y a plus qu’à attendre que la barre mathématique de la quarantaine arrive pour passer à autre chose. C’est le seul intérêt de cette saison insipide.


Nîmes – Brest : 2-0 (0-0)
4018 spectateurs
Arbitre : M. Rouinsard.
Buts :
Koura (69′), Azouni (85′) pour Nîmes
Avertissements :
Savanier (13′), Cissoko (53′) pour Nîmes
Pelé (15′), Falette (37′) pour Brest
Nîmes : Michel (cap.) – Cordoval, Briançon, Harek, Paquiez – Ripart (Maoulida, 64′), Azouni, Savanier (Valls, 89′), O. Cissoko – Mounié, Koura (Lacourt, 82′). Entraîneur : B. Blaquart.
Brest : Hartock – Sankoh, Lorenzi, Falette, Keita – Grougi (cap.), Perez – Alphonse (Joseph-Monrose, 78′), Battocchio (Tié Bi, 58′), Pelé – Adnane. Entraîneur : A. Dupont.

Vous pourriez aussi aimer