Foot 29
Là où commence le football

Ça, c’est fait !

Il serait malhonnête de dire qu’on attendait monts et merveilles de cette rencontre à Valenciennes. Dans le jeu, on a eu raison mais l’apathie générale a finalement profité au Stade Brestois alors qu’on attendait des Nordistes, loin d’être assurés de leur maintien, plus volontaires. En dehors d’une talonnade de Fulgini (36′), c’est un peu le désert offensif. La deuxième période n’est pas plus reluisante avec une tentative de Slidja repoussée par Hartock (53′).

C’est bien le VAFC qui débloque le match mais d’une manière inattendue avec l’expulsion de Fulgini pour un deuxième avertissement (65′). Moins de dix minutes après, Grougi trouve Lorenzi sur une longue ouverture, le défenseur corse reprend instantanément  et trouve Joseph Monrose dont la tête plongeante ne laisse aucune chance à Perquis (74′). Valentin Henry peut alors prendre la place du buteur de la soirée et savourer ses premières minutes chez les professionnels dans une fin de match pas trop mouvementée avec, tout de même, une superbe parade d’Hartock sur une frappe à bout-portant de Ntim (83′).

Avec 43 points, le maintien est officiel à huit journées de la fin, chose sur laquelle on n’aurait pas parié en début d’année 2016. Tant mieux pour la transition pour la saison prochaine et tant mieux pour la fin de saison avec la réception du leader, Dijon, aka la bête noire de Le Blé. Si Brest s’impose, on pourra vraiment dire qu’il y a un vrai changement.

Vous pourriez aussi aimer