Foot 29
Là où commence le football

La fin d’une si belle aventure

Les Brestois n’iront pas au Stade de France. Comme en 2012, ils s’arrêtent en demi-finale de la Gambardella. Monaco était plus fort mais les Finistériens ont fait un parcours exceptionnel en éliminant Nantes, Lille et Lyon.

A Libourne, les supporters brestois avaient fait le déplacement. Partis dans la nuit de samedi à dimanche, ils ont rallié le Stade Jean Moueix pour mettre l’ambiance. Comme à leur habitude, ils ont poussé des Stadistes qui, eux, étaient inhibés, pas aussi fringants qu’on a pu les connaître. Le milieu breton souffre avec la qualité des individualités monégasques mais la maison tient bon avec un quadrillage assez bas qui gène l’ASM. Malheureusement, sur un vif ballon astucieux d’un partenaire, Mbappé est lancé dans le dos de la défense et ne laisse aucune chance à Larsonneur (43′).

Après le repos, les Finistériens jouent plus haut et mettent enfin la pression sur les buts de l’ASM mais Mifsud fait proprement le boulot sur quelques ballons chaud. Finalement, l’excellent Cardona prend de cours des Brestois partis en phase offensive. Il déboule côté droit et pique le ballon hors-de portée du gardien breton (70′). Larsonneur évitera un score plus lourd, l’aventure s’arrête brutalement, dans un presque anonymat avec ce choix très discutable de jouer les demi-finales en terrain neutre.

Le Stade Brestois ne se serait sans doute pas qualifié en jouant à Le Blé mais, les supporters, les amis, les familles des joueurs auraient pu offrir la sortie que méritaient ces jeunes-là. Dans une saison tellement terne, ils ont été le rayon de soleil qui a réchauffé le cœur de supporters Ti Zef qui se sont reconnus à travers les valeurs véhiculées par la troupe d’Eric Assadourian. Allez, c’est la fin d’un chapitre, mais pas de l’histoire. L’an prochain, c’est dans la cour des grands que ça se passera, cette fois, elle sera ouverte.

Vous pourriez aussi aimer