Foot 29
Là où commence le football

Quel mental !

Personne ne pouvait imaginer un tel retour ! Menés 2-0 par Sochaux, les Brestois ont refait leur retard durant les arrêts de jeu grâce à Maupay et Joseph-Monrose et arrachent le nul (2-2) qui leur permet de rester seuls en tête de la Ligue 2 !

Le Stade Brestois se présente dans un 4-4-2 inédit avec Lavigne et Maupay en pointe pour aborder ce sommet de Ligue 2.  Ce schéma ne semble pas réussir aux Finistériens, les Lionceaux, eux, attaquent bille en tête leur rencontre, le décalage est grand avec Brest qui se cherche. Les joueurs de Jean-Marc Furlan craquent sur un renvoi de la tête de Nganioni dans l’axe devant la surface de réparation : Martin devance Battocchio qui s’efface dans le duel et le ballon revient à Andriatsima qui joue de son corps pour contourner Chardonnet et frapper en force au premier poteau (25′).

Juste avant le repos, Chardonnet se sacrifie et empêche le doublé d’Andriatsima qui n’aura pas besoin de patienter trop longtemps : la défense brestoise est transpercée sur son flanc gauche sur une ouverture de Ramaré pour Alphonse qui sert idéalement l’ancien buteur de Créteil (47′). Malgré un retour en 4-1-4-1, Brest est assommé par ce but mais Sochaux va commettre une grave erreur…
Les Doubistes laissent le ballon aux Finistériens qui grimpent jusqu’à 75% de possession. La malchance s’en mêle quand l’arbitre n’accorde pas le penalty qui s’imposait sur une main de Gibaud suite à une frappe de Battocchio (64′). Si le bras est collé au corps, l’intention de stopper la balle est manifeste, ce qui aurait du entraîner sanction.

Ce n’est pas pour autant fini, les entrées de Pelé, Labidi et Monrose rendent enfin Maupay atteignable et Brest monopolise la balle de plus en plus haut : Neal Maupay tricote aux abords de la surface et décoche une frappe soudaine qui ne laisse aucune chance à Prévot (90+1) mais on joue déjà les arrêts de jeu ! Il reste une opportunité à saisir avec les quatre minutes d’arrêts de jeu annoncées. Castan s’en va disputer un ballon aérien à 18M des buts sochaliens : le ballon échoue dans les pieds de Belaud qui centre dans le tas. Joseph Monrose devance Maupay, contrôle et exécute une frappe en pivot qui surprend le portier sochalien, Brest égalise (90+3) !

C’est incroyable, Brest arrache le nul dans un scénario de dingue, mais si le scénario est fou, avec 60% de possession de balle, autant de tirs (9) et tirs cadrés (4) que les Sochaliens, Brest n’a finalement pas volé son point car les joueurs d’Albert Cartier ont renoncé à jouer après leur deuxième but.  Ils pourront regretter leur gestion, Brest, lui, reste leader de Ligue 2 et a une dizaine de jours pour préparer la réception de Clermont, effacer les quelques défauts affichés ce soir et parfaire la condition de plusieurs joueurs.

Le résumé de la rencontre


FC Sochaux-Montbéliard – Stade Brestois 29 (2-2… par Ligue2

Vous pourriez aussi aimer