Frustrant mais aussi prometteur

Les joueurs brestois vont longtemps ressasser la dernière occasion manquée par Pelé mais revenir avec le nul du Havre (1-1) est une belle performance, d’autant plus que Brest affiche des progrès dans le jeu.

Comme dans un rêve, c’est ce qu’a du ressentir Alexandre Coeff quand il a vu sa frappe se loger dans la lucarne de Farnolle. La frappe du Brestois, après un service de Joseph-Monrose, est parfaite, fouettée légèrement de l’extérieur, un bijou et au moment le plus propice (45′). Auparavant, Le Havre n’a pas livré la lourde domination qu’on attendait, la faute à des Brestois entreprenants avec notamment Lavigne qui manque successivement deux grosses occasions (18′ et 19′). Mis à part sur quelques errements de ses défenseurs, Hartock, lui, n’est inquiété que par un tir flottant de Mendy (36′).

Après le repos, par contre, le portier brestois doit se sublimer sur une frappe (49′) et une tête (55′) de Gimbert. Malheureusement, alors que Joseph-Monrose avait eu une belle opportunité (65′), Maupay, tout juste entré en jeu, perd un ballon au milieu de terrain. Ni le milieu, ni la défense ne réagit et Duhamel s’en va dans l’intervalle pour égaliser (70′). Le HAC tente de forcer la décision et il faut un superbe arrêt en deux-temps d’Hartock sur une tête de Chebake pour préserver le nul (83′). Finalement, les regrets seront bien brestois avec un superbe centre au second poteau de Henry pour Pelé, qui, malgré un excellent match, manque de lucidité pour marquer dans le but vide (90′).

Reims passe en tête de la Ligue 2, un point devant les Finistériens, qui, à froid, pourront se rendre compte des progrès affichés dans le jeu et se dire que Brest a fait très bonne figure contre l’un des favoris annoncés avec un Grougi, pas encore totalement dans le rythme et Belaud toujours absent. Le Brest – Reims de lundi prochain promet !

Vous pourriez aussi aimer