Roberto Cabañas, l’idole brestoise n’est plus

Ce jour du 9 janvier 2017 restera dans les mémoires des supporters brestois. Malheureusement, ce n’est pas pour un événement joyeux mais pour la disparition de Roberto Cabañas, le déroutant Paraguayen qui a offert l’ivresse des sommets au Brest Armorique à la fin des années 1980 est décédé, à 55 ans d’un infarctus, et c’est Brest qui a le cœur brisé.

Roberto Cabañas, c’était le bon football rock’n’roll des années 1980. Un football d’instinct, animal parfois, mais aussi des histoires qu’on ne pourrait plus vivre aujourd’hui comme son arrivée rocambolesque depuis la Colombie où il était quasiment retenu en otage par les cartels de la mafia. François Yvinec s’est mis en danger pour le faire venir, on pouvait ne pas comprendre cette folie à l’époque mais Roberto Cabañas, c’était plus qu’un joueur de football.

Les souvenirs s’entrechoquent quand on pense au fantasque attaquant : entre son visage ensanglanté lors des barrages d’accessions en première division contre Strasbourg,  son coup-franc dans la lucarne de Castaneda et ses montées dantesques sur les grillages de la Route de Quimper assorties d’autant de pirouettes, on a des étoiles plein les yeux. De belles images qu’on réactivait de temps en temps en replongeant dans Youtube mais aujourd’hui, c’est un hommage qui lui est offert via Johan Le Roux.

Pour la première fois, ces vidéos font pleurer, aujourd’hui, on se rend compte que c’est une petite part de nous qui s’évapore avec cette disparition, comme si on nous avait arraché sans ménagement une page de notre album Panini préféré. C’était il y a 27 ans et on a l’impression que c’était hier tant les souvenirs sont vifs aujourd’hui. Roberto, le félin paraguayen n’est plus et Brest pleure son héros et se console en se disant que sur notre bout du monde, on a eu la chance de voir un tel talent.

Ci-dessous retrouvez quelques coupures de presse, du Télégramme, de L’Equipe, France Football et du Ouest France (merci Xtian…)

Salut Roberto

 

Vous pourriez aussi aimer

  • Xtian

    A chialer Tial…. C’est mon cas en revoyant ces vidéos.

    Quand j’avais crée le http://www.stade-brestois.org à la fin des années 90 et la remontée en National, Roberto m’avait contacté par email. Comme je parle espagnol, aucun soucis. Il croyait avoir affaire au Stade Brestois, alors je faisais suivre. Mais aucune réponse. Roberto aurait voulu revenir, il disait pouvoir être dans l’encadrement du club, et recruteur aussi. Mais bon Brest n’avait pas les moyens à l’époque de lui payer un salaire.

    Il était fou de Brest. Comme un gamin dans ses messages, tellement il était passionné.

    Bien à toi et merci pour avoir mis tous les photos et articles en ligne.

    Allez Brest !
    Xtian,