Plouzané et Concarneau (B) se séparent bons amis

Plouzanéens et Concarnois n’ont pas pu se départager mais les deux camps sont heureux de cette issue qui permet à Concarneau (B) de se relancer et au PAC de prolonger sa série.

Dominateurs techniquement, les Concarnois font mouche sur une frappe d’Idazza contrée par un défenseur plouzanéen (23’).

Auparavant, Le Houerou aurait pu débloquer le match mais, après avoir éliminé Demazeau, il perd l’équilibre et ne peut réussir sa frappe (18’).

Avant le repos, le PAC a aussi l’occasion de revenir avec une frappe de Lucas détournée par le portier des Thoniers (43’) puis Abdou Mari, lui, frappe carrément sur Demazeau, sorti à sa rencontre (45’).  Alors que Idazza est résolu à mettre le feu avec un slalom assorti d’une frappe non-cadrée (50’) et un petit râteau suivi d’un tir, toujours hors-cadre (54’), c’est Plouzané qui revient : sur un centre de Le Houerou, Lucas surgit et égalise d’une belle tête (56’).

Concarneau (B) aurait pu forcer la décision sur une tête de Jannez (69’) et une frappe d’Idazza enrayée par Berregard (76’) mais c’est encore plus vrai pour Plouzané avec cette énorme occasion de Rioual qui croise trop sa frappe, seul face à Demazeau (62’).


Pas de quoi attiser des regrets pour Gilles Boulouard : « Concarneau ouvre le score sur un tir dévié. Certes ils ont la main sur le jeu mais Romain Berregard n’a pas un arrêt à faire en première mi-temps alors qu’on a trois actions. On est frustré de notre efficacité mais on est heureux de revenir au score contre la plus belle équipe du championnat. »

Franck Royé, le coach des Thoniers savourait aussi ce nul : « Je suis plutôt satisfait de ce match. En soi, faire un résultat nul à Plouzané, ce n’est pas une mauvaise affaire. Ils nous ont donné du fil à retordre et il fallait bien repartir après notre couac face à Ergué-Gabéric »


Environ 150 spectateurs
Arbitre : Grégory Cuillandre
Buts :
JF.Lucas (56’) pour Plouzané
Idazza (23’) pour Concarneau (B)
Avertissements :
Sinquin (68’) pour Concarneau (B)

Vous pourriez aussi aimer