Plouzané n’a pas réussi à déstabiliser Guichen

Les Plouzanéens n’ont quasiment jamais réussi à franchir les deux rideaux guichenais d’un collectif qui était venu pour ne pas perdre et qui a rempli sa mission.

Les cris de joie après un match nul ne laissaient pas de place au doute : Guichen voulait laisser Plouzané à six points et Gwenaël Corbin l’avouait sans détour : « On était venu pour ça effectivement. On rentre dans le sprint final, c’est un nul très important pour la suite de la saison. C’est un match pauvre en occasions mais c’est intéressant quand même avec cette pression du résultat. »

Effectivement, on n’a pas croulé sous les occasions. Plouzané aurait pu être 100% réaliste si Lucas avait cadré son petit lob sur la sortie de Desfontaine (39’). Guichen, aussi, aurait pu en dire autant sur une frappe trop enlevée de Babel (45’) et sur un tir de Planchais enrayé par Berregard (56’).


La tension a monté d’un cran dans les arrêts de jeu avec une main de Gloux sur un centre d’Abdou Mari dans la surface de réparation. Avec le bras collé le long du cours sans intentionnalité, le penalty était difficile à siffler (90+2). « On est sur une série de cinq matchs sans défaite. On a concédé peu d’actions de part et d’autre. Le résumé c’est qu’il suffit de peu de choses et comme le dit monsieur l’arbitre, et je suis d’accord avec lui, des fois on peut siffler penalty là-dessus. Mais il ne l’a pas fait. Sauf que ça faisait peut-être 1-0 pour Plouzané» regrettait Gilles Boulouard.


Environ 80 spectateurs
Arbitre : Simon Le Roux
JB Guéguen (79’) pour Plouzané
Kamissoko (76’ et 90+3) pour Guichen
Exclusion :
Kamissoko (90+3) pour Guichen

Vous pourriez aussi aimer