Foot 29
Là où commence le football

Brest accablé à Nîmes

Les Brestois ont eu tout faux ce soir aux Costières. Un coup tactique qui a loupé et deux buts offerts aux Gardois ont empêché les Finistériens d’exister à Nîmes (4-0). Une victoire qui restera largement entachée par l’arbitrage lamentable de Karim Abed qui a faussé le match en expulsant sévèrement Sissoko puis en délivrant un carton rouge totalement imaginaire à Zakaria Diallo.

Jean-Marc Furlan avait décidé d’innover pour ce match. Il décide de mettre en place un système avec trois axiaux qui n’avait pas laissé de bons souvenirs puisque la dernière fois qu’il avait été tenté, c’était à Strasbourg l’an passé avec une déroute (4-1). On peut dire rebelote car Zakaria Diallo, Weber et Castelletto n’ont jamais réussi à trouver leurs repères dans ce système, pas plus que Kiki et Belaud qui ont couru dans le vide. Il ne faut d’ailleurs que six minutes à cette défense « renforcée » pour craquer en oubliant Bozok au second poteau sur un corner (6′).

Offensivement, ce n’est pas si mal et Valette doit sortir le grand jeu pour repousser une tête de Mayi (24′) puis une reprise de Kiki (36′). Malheureusement, le match va rapidement devenir injouable pour Brest. Sissoko est sévèrement expulsé pour un deuxième avertissement sanctionnant un pied jugé dangereux (43′). Au retour des vestiaires, Belaud réalise une passe en retrait improbable vers Larsonneur. Le ballon n’est pas assez appuyé et Bozok s’infiltre pour intercepter puis marquer (51′).

Le match bascule dans l’irréel quand Karim Abed exclut directement Zakaria Diallo qui a juste récupéré le ballon devant Valdivia (54′). Il n’y a aucune faute, ni même aucun geste mais l’arbitre a ainsi sabordé la rencontre. Par la suite, Del Castillo réussit une splendide frappe dans la lucarne de Larsonneur (59′). En fin de rencontre, Bozok s’offre un triplé en profitant d’une nouvelle passe en retrait manquée (Castelletto cette fois) et clôt la marque (83′).

Malheureusement, il n’y avait plus de match depuis une demi-heure. Si l’arbitrage a eu un rôle prépondérant dans le match, Brest a aussi ses responsabilités avec un système de jeu qui ne convenait pas, deux buts offerts et, en plus, une tenue jaune qu’il faut vite jeter au feu. Non, vraiment, rien ne fonctionnait ce soir à Nîmes.


Nîmes – Brest : 4-0 (1-0)
7066 spectateurs
Arbitre : Karim Abed.
Buts :
Bozok (6’, 51’, 83’), Del Castillo (59’) pour Nîmes
Avertissements :
Del Castillo (19’) pour Nîmes
Brest : Sissoko (18’, 43’), Coeff (31’) pour Brest
Exclusions :
Sissoko (43’), Z. Diallo (54’) pour Brest
Nîmes : Valette – Alakouch (Paquiez, 69’), Briançon, Harek (cap.), Boscagli – Del Castillo (Ripart, 80’), Valls, Valdivia (Savanier, 57’), Thioub – Bozok, Alioui. Entraîneur : B. Blaquart.
Brest : Larsonneur – Castelletto, Weber, Z. Diallo – Belaud (cap), Coeff, Sissoko, Kiki – Faussurier (Gastien, 65’), H. Diallo (Butin, 74’), Mayi (Grougi, 65’). Entraîneur : J.-M. Furlan.

Vous pourriez aussi aimer