Pas qu’une histoire de malchance

BREST BOULOGNE : 0-1  – Troisième défaite consécutive pour Brest, cela en fait même quatre toutes compétitions confondues. Les Brestois n’ont certes pas de chance, mais ils n’ont jamais été capables de mettre Boulogne en réelle difficulté.

La malchance qui avait frappé les Brestois lors de leurs offensives face à Ajaccio et Amiens semble tenace. C’est du moins ce qu’on pouvait penser lorsque la frappe d’Anthony Le Gall résonne sur le poteau de Bédénik  en début de rencontre (20e). Cependant, il faut savoir provoquer la chance, et les Brestois sont bien trop timorés pour y parvenir. Hormis cet essai de Le Gall, il n’y a pas eu grand-chose à se mettre sous le dent en première période, si ce n’est un nouveau tir, cette fois trop écrasé, de la part du Landivisien (15e).
Boulogne de son côté n’est pas plus entreprenant avec une maigre occasion par l’intermédiaire de l’inévitable Thil, un peu trop court pour reprendre le centre tendu de Lecointe (28e).

 Une action à l’image de la rencontre, Poyet et le Gall, seuls, face à la défense nordiste

Après, la pause, il y a un petit peu plus d’entrain chez les Brestois. C’est tout d’abord Ferradj qui s’essaie à la frappe lointaine mais c’est capté sans problème par le portier nordiste (46e). Bédénik se met ensuite seul dans la difficulté sur un centre-tir de Poyet qu’il capte en deux temps (53e).

Brest est maudit

L’USBCO demeure menaçante, Blayac laisse sur place Stinat et perfore côté droit, mais il n’arrive pas à cadrer son tir (56e). Brest tente de pousser mais n’est pas assez mordant. Malheureusement, la malchance fait son retour : sur un corner de Ferradj, Lorenzi se retrouve seul au second poteau et enchaîne avec une frappe. Bédénik détourne sur son équerre (65e). C’est le cinquième montant frappé par les Finistériens en trois rencontres !

Kantari, héros malheureux de la rencontre, se rend compte qu’une nouvelle fois Brest va flancher à domicile

Peu de temps après, Kantari apprécie mal un centre venu de la gauche, il stoppe le ballon en pleine surface. Cuvillier arrive comme une bombe et n’a plus qu’à fusiller Lachuer (68e, 0-1). Déjà, peu dominateurs avant cette ouverture du score, les Brestois sombrent totalement. Socrier, bien servi par Ferradj a l’occasion de remettre les équipes à égalité mais Bédénik sort avec autorité (81e). Encore une fois, Brest a été malchanceux, mais cela ne saurait tout expliquer.

L’action de Socrier, la seule réelle opportunité brestoise après l’ouverture du score boulonnaise, est bien enrayée par Bédénik

 

4447 spectateurs

Bruno Coué

Cuvillier (68e) pour Boulogne

Ducatel (40e), Lachor (51e) et Bédénik (89e) pour Boulogne

: Lachuer – Bourgis, Kantari, Lorenzi, Stinat – Masson, Ferradj, Bigné (cap), El Jadeyaoui (Fabien 75e) – Le Gall (Ayité 78e), Poyet (Socrier 70e)

: Bédénik – Lecointe, Perrinelle, Lachor, Rabuel – Blayac (N’Diaye 75e), Ducatel, Ramaré (Mouyokolo 78e), Marcq, Cuviller – Thil (cap)

 

 

Vous pourriez aussi aimer