Brest-Nantes : 1-2 – Pas vernis les Brestois !

Klasnic a vu ses voeux réalisés ce soir à Le Blé : un but et une victoire des Canaris. Pour Brest, il faudra faire preuve de plus d’efficacité pour remporter les rencontres dorénavant.

Animation sympathique pour ce derby, chaque spectateur recevait un drapeau à son entrée au stade, les 8699 spectateurs ne se pas fait prier pour faire la fête avec les joueurs, même si le scénario s’est révélé bien cruel.

Abdoun a été un problème insoluble pour Fabien. Remuant, le mileu de terrain nantais est un bon footballeur, dommage d’avoir gâché son image en allant « chauffer » inutilement les supporters bretons après le seconde but des Canaris.

Les Brestois ont beaucoup tenté, comme ici avec Brou Apanga et Kantari, ils sont souvent tombés sur un Kamenar impérial qui a repoussé un nombre incalculable de centres et de coups de pied arrêté.

Penalty ? Ou pas penalty? En tout cas, Jean-Jacques Pierre déséquilibre Omar Daf dans la surface de réparation nantaise. Pour, Pascal Viléo, il n’y avait rien.

 

Le but de Nolan Roux a ramené l’espoir dans le camp brestois, mais c’était trop tard. Encore une fois, la défense brestoise joue des tours au reste de l’équipe. Avec huit buts encaissés en cinq rencontres, Brest s’handicape trop.

L’image de la rencontre. A la pause, Ivan Klasnic sort la tête haute, derrière, Steeve Elana se remémore sans doute le coup-franc du Croate et cette balle qui ricoche contre son poteau.


8699 spectateurs
Pascal Viléo
Roux (
82e) pour Brest
Klasnic (28e) T.N’Diaye (57e) pour Nantes
Fabien (28e) pour Brest
T. N’Diaye (40e) Akouassaga (67e) pour Nantes
: Elana – Daf, Brou Apanga, Kantari, Fabien – Ewolo (cap) – Lesoimier, Grougi, Bigné (Bouard 73e), Poyet (De Carvalho 60e) – Socrier (Roux 60e).
: Kamenar – Mareval, Tall, Pierre, Akouassaga (Moullec 88e) – Darbion, Jarjat, Shereni (cap), Klasnic (Dossevi 73e), Abdoun – T.N’Diaye

Vous pourriez aussi aimer