Foot 29
Là où commence le football

La montée de Brest reportée

Ce ne sera sans doute qu’un simple contretemps, mais Brest a perdu ce soir à Istres (1-0). Menés au score sur un but contre son camp de Kantari en première période, les coéquipiers de Nolan Roux n’auront vraiment joué que la seconde période, avec, tout de même, un Bruno Grougi retrouvé. Avec un nul vendredi, Brest s’assure, quoiqu’il arrive, la montée en L1.

On s’est demandé pendant 45 minutes où était le Stade Brestois. Pas franchement dominés mais ballotés par des Istréens à peine plus volontaires, les Bretons concèdent l’ouverture de la marque sur un coup du sort. Nouri centre fort, Kantari se trouve sur le passage et dévie la balle de la hanche dans son propre but (35e). Après la pause, l’entrée en jeu de Grougi change la donne et offre une équipe plus séduisante. Istres plie mais ne rompt pas malgré quelques “pétards” du revenant Grougi qui n’a rien perdu de sa verve. Sans génie, le FCIOP demeure dangereux notamment par le vieux briscard Saïfi. Brest se renverse pas la tendance et devra patienter avant de fêter sa montée en L1.
De son côté, Metz, surpris par Arles-Avignon (1-2) à Saint-Symphorien, a sans doute fait une croix sur l’accession et se trouve désormais relégué à la cinquième place. Vendredi, face à Tours, Brest peut donc être officiellement promu s’il fait un nul ou s’il gagne évidement, mais il peut aussi fêter sa montée si Clermont n’arrive pas à prendre trois points. En clair, pour que Brest ne monte pas, il faut que Clermont gagne tous ses matchs et que Brest les perde tous. Très improbable.

Les résultats de la soirée

Le classement de L2

Vous pourriez aussi aimer