Foot 29
Là où commence le football

BREST EST EN L1

ENFIN ! Brest est de retour en L1, 19 ans après en avoir été chassé, le Stade Brestois retrouve l’élite grâce à une victoire symbole contre Tours (2-0) car construite grâce à des buts de Roux et Grougi, deux des joueurs clés de cette saison qui restera gravée dans l’histoire ! L’enfant terrible du football breton rugit à nouveau !

Brou Apanga, encore une fois, a apporté son timing sur les coup francs de Grougi, il devance Tomas, mais cette-fois, cela ne fait pas mouche.

Le Blé est plein comme un oeuf, 10.024, c’est un record de spectateurs depuis le retour des Finistériens en L2. C’est le maximum que peut contenir ce bon vieux stade.

Bruno Grougi a retrouvé sa place de titulaire, et, le milieu brestois n’a rien perdu de sa fougue et de sa monumentale frappe de balle.

Décalé par Bruno Grougi, Nolan Roux déclenche une frappe surpuissante que Sopalski, pris de cours,  ne peut repousser. Brest s’ouvre les portes de la L1 (37e).

Une ouverture du score qui fait rugir de plaisir les nombreux supporters brestois. Ici, la tribune Foucauld salue le 15ème but de Nolan Roux.

Poyet n’a pas ménagé sa peine mais Tours n’est pas pour rien l’une des formations les mieux classées de L2 depuis deux ans. L’attaquant brestois est contré.

Après la pause, Nolan Roux déborde Englebert, le capitaine tourangeau retient le Brestois, puis François contre son centre de la main : Adelali Chaoui désigne le point de penalty.

 

 

Spécialiste des coups de pied arrêté, Bruno Grougi ne se fait pas prier pour signer son dixième but et ainsi offrir la L1 au Stade Brestois (48e).

Après le match, Bruno Grougi déclarait que Brest possède un public de feu, un public qui ,décidément ne le laisse pas insensible puisqu’il montre ostensiblement son soutien aux supporters brestois qui ne veulent pas quitter leur tribune la saison prochaine alors que le préfet voudrait les y contraindre pour des raisons de séccurité peu compréhensibles.

A la récupération, Oscar Ewolo a livré une prestation exceptionnelle. Le capitaine brestois a la taille patron, on le sait, l’an prochain, il va pouvoir se rappeler au bon souvenir de ceux qui pensaient qu’il ne pouvait plus l’avoir.

Les supporters ne peuvent se retenir plus longtemps. L’ambiance est exceptionnelle, la L1 revient à Brest. Près de 20 ans après le plus haut niveau est de retour dans la Cité du Ponant. Quasiment mort en 1991, le Stade Brestois a lentement remonté les échelons de la hiérarchie sportive. Tombé jusqu’en CFA, le club connait sa troisième montée depuis l’an 2000. Brest est immortel comme l’indiquait une banderole lors du derby au Roudourou en février dernier.

“Brest en Ligue1” Les joueurs présents sur le banc de touche ont enfilé le t-shirt qu’ils espéraient porter la semaine dernière. Ferradj, Roux, Bigné et Pontdemé attendent le coup de sifflet final.

ça y est ! La rencontre est terminée, Alex Dupont, l’entraîneur brestois laisse éclater sa joie. A trois journées de la fin du championnat, Brest est officiellement en L1. Aux portes de la relégation, il y a tout juste un an, Sir Alex a sauvé le club puis l’emmène en L1. Un parcours hallucinant.


Vous pouvez revivre le live du match


BREST -TOURS : 2-0
10024 spectateurs
Abdelali Chaoui
Buts :
Roux (37e) Grougi (48e, sp) pour Brest
Avertissements :
Bigné (59e) pour Brest

Englebert (33e)Atik (85e) pour Tours

: Elana – Laurenti, Brou Apanga, Kantari, Daf – Ewolo (cap.), Bigné (Bouard 68e) – Poyet, Grougi, Lesoimier (Autret 89e) – N. Roux (Socrier 81e).

:Sopalski – Cetout (Dos Santos 67e), Genevois, Tomas, N’Ganga – François, Englebert (cap.) – Atik, Doumeng (Belghazouani 65e), Gakpé (Y. Touré 79e) – Giroud

Vous pourriez aussi aimer