Foot 29
Là où commence le football

Brest (B) n’avait pas d’inspiration

La forte colonie de professionnels brestois n’a pu faire plier une équipe de Dinan-Léhon qui repart avec le gain du match nul (0-0).

La lecture de la feuille pouvait laisser augurer d’une belle partie : Pontdemé, Martial, Ferradj, Lorenzi, N’Tamé, Bourgis, Soumah, Coulibaly, Traoré, Darlas, dix professionnels, le seul amateur du onze de départ brestois étant Laot. Pourtant, cette équipe n’a jamais trouvé la solution face à des visiteurs qui se sont arc-boutés sur leur ligne de cinq défenseurs.
A l’issue du premier quart, Darlas pense trouver la solution mais c’est le poteau qui aide Pinault dans une action très confuse (18e). Ensuite, Brest peine toujours à trouver des solutions dans le jeu, les coups de pied arrêtés ne s’avèrent pas plus utiles, Soumah exécutant bien son corner mais c’est sans compter sur la bonne intervention de Guillou revenu défendre (45+1).

Des Dinannais qui défendent beaucoup et se décident tout de même à placer un contre : celui-ci manque de faire mouche, le bon centre de Guillou étant loupé d’un crampon par Manier au second poteau (42e). En seconde période, c’est encore plus triste avec un manque de punch criant. A un tel point que la meilleure opportunité est pour Dinan-Léhon sur un très bon centre d’Allain que coupe Guillou, lequel envoie la balle au-dessus des buts de Pontdemé (68e).

Le réveil brestois intervient enfin, largement insufflé par l’entrée de Créach. Les espaces sont plus grands ce dont profite Fodié Traoré pour s’immiscer côté droit et décocher une frappe enroulée que contrôle Pinault sans problème (73e). Soumah tente aussi, alors qu’il a été bien servi en retrait il commet l’erreur de contrôler alors qu’un soupçon de spontanéité aurait pu déstabiliser Pinault qui repousse l’assaut (76e). Les Dinannais ont aussi une belle occasion, Monnier centre en retrait pour Manier qui oblige Pontdemé à la parade (83e). Le match se termine comme il a commencé, Brest s’offrant quand même une dernière chance : le débordement de Darlas est repris par Soumah et c’est le poteau qui sauve Dinan-Léhon (88e) qui, finalement, n’aura pas volé son point face à des Brestois trop empruntés.

Vous pourriez aussi aimer