Brest se rassure contre Monaco (2-0)

Face à Monaco, le Stade Brestois s’impose dans une rencontre importante pour le maintien. Grâce à un doublé de Jonathan Ayité, les Brestois comptent 34 points et ont le temps de voir venir !

Cela a été un match particulier par Brest. Tiraillés entre la volonté de se rattraper du jour sans contre Valenciennes et les doutes qui ont pu en surgir, les Brestois doivent aussi faire avec un adversaire ragaillardi par de nombreuses arrivées au mercato. Maazou, Feindouno, Moukandjo, Welcome et Diarra sont venus aider une formation monégasque dans une position très inconfortable au classement. Brest n’a à se concentrer que sur ses performances et il le fait bien. Ruffier doit d’ailleurs s’employer rapidement pour repousser une frappe de Grougi puis maîtriser le tir consécutif d’Ayité (8e). Le portier monégasque est sollicité puisqu’il détourne un corner rentrant de Grougi (10e). L’arrière-garde de la Principauté ne tarde pas à perdre pied totalement : un coup franc excentré de Grougi trouve Ayité au second poteau qui n’a aucune difficulté à aligner le portier visiteur (14e).

Malheureusement, les Brestois n’appuient pas assez sur les grosses lacunes monégasques après cette ouverture du score ce qui permet à une ASM fantomatique de regagner les vestiaires avec un score qui aurait pu être bien plus lourd si les Bretons étaient restés sur le tempo de leur très bon premier quart d’heure. Le doute se dessine même lorsque Feindouno frappe un coup franc puissant qu’Elana détourne des poings (52e). Il faut attendre l’heure de jeu pour voir Brest répliquer par un centre de Lesoimier qu’Ayité ne peut couper (59e). Brest décide de conserver à tout prix son but et un frisson glace les tribunes de Le Blé quand Kantari reprend Lolo au dernier moment dans la surface de réparation d’une manière qui aurait pu coûter un penalty (77e). C’est le Coréen Park qui a la balle de match dans ses pieds. Après un tir manqué (84e), il est lancé une deuxième fois par Mangani mais ce coup-ci l’attaquant monégasque réussit sa frappe et il faut toute l’attention d’Elana pour repousser du pied le tir croisé (86e).

C’est fini pense-t-on mais Poyet s’arrache sur un ballon de contre. Parti de son camp, il pénètre dans la surface monégasque, quand, éreinté, Adriano le déséquilibre alors qu’il venait de poser le pied dans la surface de réparation. Le penalty est inévitable. Adriano reçoit un deuxième avertissement et est expulsé (88e). Poyet, victime de crampes, ne peut se faire justice lui-même et c’est Ayité qui se charge de la sentence. Il prend Ruffier à contre-pied et célèbre son troisième match en L1 par un doublé (89e). Trois buts en trois matchs, l’ancien brestois n’a pas mis longtemps à retrouver ses marques. Brest respire et prend une marge très confortable de dix points sur la zone de relégation. Le dur semble derrière les hommes d’Alex Dupont !

L’ACTION DU PENALTY OBTENU PAR POYET

LE PENALTY D’AYITÉ

LES PHOTOS DE BREST MONACO

{yoogallery src=[/images/photos/saison_10_11/brest/championnat/brest_monaco/] width=[200] height=[150] title=[Les photos de Brest-Monaco] style=[lightbox] effect=[fade] spotlight=[0] prefix=[thumb100_] thumb_cache_dir=[thumbs100] thumb_cache_time=[1440] load_lightbox=[1] thumb=[rounded] rel=[lightbox[mygallery]] load_lightbox=[1] resize=[1] order=[asc] count=[0]}

 


 

13271 spectateurs

Sébastien Moreira

Ayité (14e et 89e sp) pour Brest

Daf (24e) Lesoimier (29e) pour Brest

Adriano (49e et 89e)pour Monaco

Adriano (89e) pour Monaco

Elana – Daf, Baysse, Kantari, Ferradj – Ewolo (cap.), Ngoyi (Licka, 58e) – Poyet, Grougi (Bigné, 74e), Lesoimier – Ayité
Ruffier (cap.) – Lolo, Adriano, Nkoulou, Muratori – Diarra, Mangani (Coutadeur, 90e) – Moukandjo (Lacombe, 69e), Feindouno – Park, Welcome (Haruna, 69e)


Vous pourriez aussi aimer