Bordeaux se relance face à des Brestois hors-sujet (1-3)

Le Stade Brestois a manqué son match cet après-midi face à des Girondins de Bordeaux qui ont su profiter des largesses affichées par les Bretons. Menés en début de seconde période par un superbe coup franc de Wendel, les Finistériens ont commis deux erreurs défensives, immédiatement exploitées par Plasil et Diabaté. Entre-temps, Ferradj avait ramené un semblant d’espoir vite balayé.

Il y a des jours où rien ne réussit. D’entrée pourtant, on a cru que ce match pouvait sourire à Brest lorsque Carasso manque de catapulter dans ses filets le coup franc de Grougi (2ème). On se rend compte que l’on assiste un match étrange lorsque deux minutes plus tard, Elana manque complètement son dégagement et sert Modeste qui ne parvient pas à profiter du cadeau (4e).

Ensuite, c’est une bouillie de football proposée par les deux formations. Brest commet beaucoup d’erreurs, Bordeaux aussi : le spectacle n’est pas à la hauteur. Après le repos, on assiste encore à une entame « bizarre ». Les Bordelais semblent ne pas être dans le coup et subissent d’entrée. Malheureusement, Poyet n’arrive pas à tirer profit d’une excellente situation et frappe sur Carasso qui repousse de la jambe (47e). Conséquence immédiate, Bordeaux repart de l’avant et obtient un coup franc très généreux lors d’un contact entre Kantari et Modeste alors que ce dernier avait perdu le ballon. Wendel enroule un amour de coup franc qui rentre avec l’aide de la transversale : Elana ne peut rien, le coup est parfait (48e).

Bordeaux n’est pas flamboyant mais sait profiter des cadeaux : Baysse juge mal un long ballon qui arrive dans les pieds de Plasil : le milieu tchèque se joue d’Elana malgré le retour de Coulibaly et crucifie Brest (66e). L’entrée de Touré fait du bien et l’on trouve plus facilement Lesoimier qui remet sur Poyet mais Carasso veille (73e).

Les deux hommes échangent les rôles mais cette fois-ci, Lesoimier ne peut trouver le cadre (75e). Les Brestois jettent leurs dernières forces dans la bataille : Grougi centre et Planus dégage sur Ferradj qui perfore le flanc gauche pour fusiller Carasso (86e). Le stade pousse, croit à un impossible retour… pendant quatre minutes, jusqu’à ce que Ferradj effectue une mauvaise remise dans les pieds de Diabaté, fraîchement entré en jeu, qui n’a aucune peine à se jouer d’Elana encore abandonné par sa défense (90+2). Brest s’est mis tout seul dans la panade face à des Bordelais qui étaient venus pour jouer le nul. Dommage, l’occasion était vraiment belle de se présenter, seul, à la sixième place du classement.

LES PHOTOS DE BREST BORDEAUX

{yoogallery src=[/images/photos/saison_10_11/brest/championnat/brest_bordeaux/] width=[285] height=[200] title=[Les photos de Brest-Bordeaux] style=[lightbox] effect=[fade] spotlight=[0] prefix=[thumb100_] thumb_cache_dir=[thumbs100] thumb_cache_time=[1440] load_lightbox=[1] thumb=[rounded] rel=[lightbox[mygallery]] load_lightbox=[1] resize=[1] order=[asc] count=[0]}

 


BREST – BORDEAUX : 1-3

14034 spectateurs

Romain Delpech

Ferradj (87’) pour Brest

Wendel (49’) Plasil (67’) Diabaté (90+2) pour Bordeaux

Diarra (79’) pour Bordeaux

Elana – Coulibaly, Baysse, Kantari, Ferradj – Ngoyi (Licka, 79’), Ewolo (cap ; Soumah, 90+1) – Poyet, Grougi, Lesoimier – J. Ayité (Touré, 66’)

Carrasso – Sané, Ciani, Planus, Trémoulinas – Diarra (cap) – Ben Khalfallah (F. Ayité, 73’) (Ducasse, 90+1), Fernando, Plasil, Wendel – Modeste (Diabaté, 75’)

 

Vous pourriez aussi aimer